Poster électronique

Me.40 - Prévalence et facteurs liés à la présence d’une ostéoporose au cours de la maladie coeliaque
N Le Gouellec (1); F Gonzales (1); JF Colombel (1); B Cortet (1); - (1) Lille - France;
21ème Congrès
Poster
0
0 votes.
Vu 49 fois.
Résumé
Introduction

La prévalence et les facteurs liés à la présence d'une ostéoporose au cours de la maladie coeliaque de l'adulte sont méconnus.
Notre objectif était de réaliser de façon systématique une ostéodensitométrie chez des malades intolérants au gluten afin de préciser la prévalence de l'ostéoporose dans cette population d'adultes et d'identifier les facteurs liés à cette complication.

Patients et Méthodes

Les caractéristiques cliniques, biologiques, histologiques et ostéodensitométriques des malades avec diagnostic sérologique et histologique certain de maladie coeliaque ont été analysées. La densité osseuse était mesurée par DXA au niveau du col fémoral, de la hanche totale et des vertèbres lombaires.

Résultats

Parmi 263 patients suivis dans le service de gastro-entérologie du CHU de Lille, 32 malades consécutifs diagnostiqués entre 2004 et 2007 et domiciliés à Lille ont bénéficié d'une évaluation osseuse. Il s'agissait de 21 femmes, dont 6 ménopausées et 11 hommes, d'âge moyen 41 ± 7 ans.
6 (19%) avaient une ostéoporose (critères de l'OMS) et 12 (38%) une ostéopénie. Des fractures sur sites ostéoporotiques classiques (hanche, vertèbre, poignet) étaient survenues chez 33% des malades ostéoporotiques et chez aucun des intolérants au gluten sans ostéoporose ni ostéopénie (p = 0.0002). Les malades avec ostéoporose étaient significativement plus âgés (50 ± 8 vs 28 ± 5 ans, p = 0.003), présentaient des taux de vitamine B12 plus bas (0.235 ± 0.04 vs 0.335 ± 0.07 mg/l, p = 0.06), et une phosphorémie plus élevée (37.8 ± 5 vs 30.5 ± 2 mg/l, p = 0.02). Une hyperphosphorémie (définie par un taux >40 mg/l) et une atrophie villositaire totale (plutôt qu'une atrophie subtotale) étaient plus souvent observées en cas d'ostéoporose : respectivement chez 50% et 100% des malades ostéoporotiques contre 4% (p = 0.002) et 50% (p = 0.02) des malades sans ostéoporose. En outre, les taux sanguins d'hémoglobine, de ferritine, de folates, de vitamine D et de calcium n'étaient pas significativement liés à une ostéoporose. Enfin, chez les malades avec ostéopénie, en comparaison avec les malades avec ostéodensitométrie normale, on observait significativement plus souvent une atrophie villositaire totale au diagnostic (92% vs 22%, p = 0.004).

Conclusion

La prévalence de l'ostéoporose dans cette population d'intolérants au gluten est élevé (19%), déjà compliquée de fractures ostéoporotiques dans un tiers des cas. Cette étude plaide en faveur de la réalisation systématique d'une densitométrie osseuse dans cette population.

remonter
35
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM