Poster électronique

Lu.06 - Fréquence de l’arthrose généralisée (polyarthrose) dans une population de patients présentant une gonarthrose
R Forestier (1); A Françon (1); V Briole (2); X Chevalier (3); P Richette (2); - (1) Aix les Bains - France; (2) Paris - France; (3) Creteil - France;
22ème Congrès
Poster
4
1 votes.
Vu 94 fois.
Résumé
Introduction


L'objectif principal de cette étude est de rechercher la fréquence de l'arthrose généralisée dans une population expérimentale recrutée pour un essai thérapeutique de gonarthrose. L'objectif secondaire est de comparer la sensibilité des différentes séries de critères et de mesurer l'effet qu'aurait l'adjonction de critères supplémentaires sur la sensibilité d'une nouvelle définition de l'arthrose.

Patients et Méthodes


Patients inclus dans un essai thérapeutique pour la gonarthrose. Les critères diagnostiques sont ceux de l'American College of rheumatology pour la gonarthrose. Les médecins devaient également préciser la présence de signes cliniques et/ou radiologiques de diffusion de la maladie arthrosique. Nous n'avons pas tenu compte des articulations des épaules et des coudes en raison du risque de confusion possible avec une pathologie abarticulaire. Les critères diagnostiques évalués ont été : les critères de Kellgren et Moore : présence de nodosités d'Heberden ou d'arthrose interphalangienne ; les critères de l'ACR de l'arthrose généralisée : arthrose rachidienne associée à au moins deux localisations arthrosiques ; les critères de Dougados : arthrose digitale bilatérale ou arthrose rachidienne associée à gonarthrose bilatérale.
Nous avons également testé indépendamment le caractère symétrique de l'atteinte et la présence d'antécédents familiaux d'arthrose.

Résultats


L'étude porte sur 302 patients. Leur arthrose est symptomatique depuis 5,9 +/-5,7 années et ils ont eu en moyenne 10,1 +/-9,4 poussées douloureuses. 154 (48%) ont des antécédents familiaux d'arthrose. Leur indice de masse corporelle est de 29,5 +/-5,3 Kg/m². 148 ont une arthrose rachidienne associée. Ils ont en moyenne 2,6 +/-1,8 articulations touchées par l'arthrose.
42 patients (13,9%) présentent une arthrose des IPP ou des IPD correspondant à la définition de Kellgren ; 124 répondent aux critères de l'ACR et 127 présentent les critères de Dougados. Au total, 156 patients répondent à au moins une des définitions de l'arthrose. Si on prend en compte les antécédents familiaux d'arthrose, 245 patients sont susceptibles de présenter une arthrose généralisée. Par ailleurs 215 patients sur 303 ont une atteinte bilatérale et symétrique.

Conclusion


Notre étude montre qu'une proportion importante de patients inclus dans cet essai thérapeutique sur la gonarthrose présente probablement une arthrose généralisée dont l'atteinte du genou est la plus symptomatique au moment de l'inclusion.
Nous montrons aussi que la sensibilité des critères déjà validés est probablement faible, que l'adjonction de la notion d'antécédents familiaux d'arthrose, et du caractère symétrique de l'atteinte permettrait probablement d'augmenter celle-ci.
La proposition de critères diagnostics pour l'arthrose généralisée devra être validée sur d'autres populations de gonarthrose et sur des populations de patients présentant des douleurs articulaires.

remonter
62
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM