Poster électronique

Me.80 - Le rapport sérique OPG/TRAIL: un facteur prédictif de rémission dans la polyarthrite rhumatoïde (PR)?
R Audo (1); C Lukas (1); B Combe (1); J Morel (1); - (1) Montpellier - France;
21ème Congrès
Poster
0
0 votes.
Vu 46 fois.
Résumé
Introduction

TRAIL est une cytokine de la famille du TNF capable d'induire l'apoptose ou la prolifération des synoviocytes fibroblastiques qui sont impliqués dans la destruction articulaire observée dans la PR. OPG est le récepteur soluble de TRAIL qui inhibe la résorption osseuse médiée par la cytokine RANKL. Il existe peu de données sur l'expression combiné de TRAIL et OPG dans le sérum de PR.

Matériels et Méthodes

L'expression sérique de TRAIL et OPG a été étudiée dans une population de 62 patients atteints de PR répondant aux critères ACR, récentes (<2 ans), actives (>3 articulations gonflées) non traitées ou avec un traitement de fond stable depuis au moins 1 mois. 33 de ces patients ont été revus à 6 mois. 51 patients atteints d'arthrose (AO) ont servi de sujets contrôles. Pour comparer les concentrations de cytokines entre les groupes, un test de Mann Whitney a été utilisé avec une significativité établie pour un p<0,05.

Résultats

A l'inclusion pour les patients atteints de PR récente, la concentration sérique de TRAIL tend à être plus élevée (1,43±0,14 ng/ml) que celle des patients AO (1,2±0,07 ng/ml) (p = 0.06). Les concentrations de TRAIL sont plus élevées chez les patients avec facteur rhumatoïde et anti-CCP (p = 0.01). Le taux sérique d'OPG est significativement augmenté chez les patients PR (2,14±0,7 ng/ml) par rapport aux patients AO (1,82±0.47 ng/ml) (p = 0,001). Par contre, le rapport OPG/TRAIL n'est pas différent entre les deux groupes (1,92 ±0,97 et 1,97 ±0,98). Pour les patients PR revus à 6 mois, les concentrations de TRAIL et OPG diminuent à un niveau comparable à celles mesurées chez les patients AO. Par ailleurs, un rapport OPG/TRAIL bas à l'inclusion est associé à une rémission (DAS28<2.6) observée à 6 mois (p = 0,044).

Discussion

TRAIL et OPG sont plus élevés dans le sérum des patients PR. A 6 mois, leur expression diminue et un meilleur contrôle de la maladie est associé à un rapport OPG/TRAIL bas suggérant plutôt un rôle protecteur de TRAIL dans la PR, comme cela a été observé dans les modèles expérimentaux.

Conclusion

Le rapport OPG / TRAIL pourrait être utilisé comme facteur prédictif de la rémission dans la PR mais doit être confirmé sur une plus large cohorte.

remonter
51
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM