Poster électronique

Me.72 - Métastases osseuses en région subsaharienne : étude comparative de 2 séries
RR Bileckot (1); R Miankoundoba (1); - (1) Brazzaville - Congo;
22ème Congrès
Poster
0
0 votes.
Vu 45 fois.
Résumé
Objectif

Analyser 2 séries de malades hospitalisés en Rhumatologie pour métastases osseuses (MO) pour en évaluer les aspects épidémiologiques et diagnostiques.

Patients et Méthodes

Etude rétrospective descriptive et comparative de dossier de patients hospitalisés pour MO. Le diagnostic de MO était basé sur l'analyse sémiologique radiologique en présence de signes cliniques et évolutifs évocateurs. L'identification du cancer primitif contribuait à confirmer le diagnostic de MO. La série 1 concernait 48 cas colligés entre juillet 1989 et septembre 1996 (8 ans). La série 2 comportait 50 cas colligés entre janvier 2001 et novembre 2004.
Les variables étudiées étaient : la fréquence relative, l'incidence, l'âge moyen, le nombre des métastases d'origine indéterminée (MOI) et la nature du cancer primitif. Les tests de student et du Chi 2 ont été utilisés au seul de probabilité de 5%.

Résultats

Les fréquences absolues et relatives, l'incidence et les étiologies des MO concernant les deux séries, sont indiquées dans le tableau I.
Tableau I : aspect épidémiologiques et étiologiques des MO

Série

Fréquence

relative

Incidence

âge moyen

MOI

prostate

sein

foie

autres

1     (48)

3,5

6,8

60±16

22

15

3

3

5

2     (50)

6,5

12,5

61,7±3

16

19

3

6

6


Les autres cancers primitifs suivants ont été diagnostiqués dans la série n°1 : rein (2), ORL (2), utérus (1) et dans la série n°2 : poumon (3) et œsophage (1) et utérus (2).
La comparaison de l'âge moyen et du sexe ne montre pas de différence significative au seuil de probabilité de 5%. La tendance à l'augmentation de la fréquence et de l'incidence n'est pas statistiquement confirmée. Par contre, le nombre de MOI et celui de l'ostéose prostatique diffèrent significativement entre les deux périodes. La diminution des MOI de 45,83% à 32%. Est liée à l'augmentation du nombre de cas de MO prostatiques, hépatiques et de MO des cancers connus (sein, utérus, poumon), indépendante de la faiblesse de nos capacités d'investigation paracliniques.

Conclusion

Les métastases osseuses adoptent l'ordre de fréquence décroissante suivante à Brazzaville : prostate, foie, sein, poumon, utérus, rein, ORL, œsophage. L'absence d'augmentation du nombre de cas de MOI renforce la primauté de l'examen clinique dont les données présomptives sont confortées par l'imagerie et l'anatomie pathologique.

remonter
48
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM