Poster électronique

Lu.56 - Ostéomyélite sacrée secondaire à une maladie de Crohn : à propos de 3 cas dont 2 révélateurs de la pathologie digestive
P Coquerelle (1); RM Flipo (2); MH Balquet (3); - (1) Bethune - France; (2) Lille - France; (3) Lens - France;
22ème Congrès
Poster
2
1 votes.
Vu 70 fois.
Résumé
Introduction

Si le rhumatologue croise parfois le chemin de la maladie de Crohn, c'est habituellement dans le contexte des spondylarthropathies inflammatoires . Nous rapportons trois cas d'ostéomyelite sacrée dont deux ont révélé la pathologie digestive.

Patients et Méthodes

mise en commun des observations de trois établissements hospitaliers du Nord-Pas -de Calais.

Observation

.Cas 1 : un patient de 24 ans souffre de sacralgies médianes depuis 3 mois, d'emblées insomniantes, reprovoquées par la palpation, il a perdu 15 kg. Sa mére a un psoriasis, sa soeur a une maladie de Crohn. Il décrit de rares douleurs abdominales et quelques épisodes de diarrhée.Il n'y a pas de masse abdominale. VS et CRP sont augmentées. Les radiographies standard sont normales, la scintigraphie au technétium objective une hyperfixation sacrée médiane, l'IRM une infiltration oedemato-inflammatoire de l'ensemble des pièces sacrées, de micro-abcés des parties molles présacrées un épaississement des anses digestives. Le bilan digestif conclut à une maladie de Crohn iléo-colique avec fistule et colection pré-sacrée.Il faudra deux biopsies percutanées pour mettre en évidence E.Coli et 2 anaérobies .
L'évolution sera favorable aprés resection iléo-caecale, 6 semaines de flagyl-claforan puis flagyl tavanic.Cas 2 : un homme de 36 ans souffre de sacralgies depuis un an, de majoration progressive pour devenir inflammatoires reprovoquée par la palpation sacrée avec un amaigrissement de 8 kg. La palpation abdominale est normale mais existe une diarrhée, au second plan. VS et CRP sont augmentées. Les radiographies standard, la scintigraphie au technétium sont normales, l'IRM montre une masse pré-sacrée et un hyposignal T1 -hyper-signal T2 de quasi tout le sacrum. La biopsie per cutanée de la masse pré-sacrée est stérile. Le bilan digestif conclut à une maladie de Crohn de l'ileon terminal avec fistule grélorectale . L'atteinte digestive motivera de multiples interventions pour aboutir à une ileostomiê définitive. L'atteinte sacrée régressera aprés la première intervention suivie de 8 jours d'antibiotiques. Cas 3  : une femme de 44 ans se plaint de douleurs sacro-coccygiennes depuis plus de 2 ans, rythmées par les poussées d'une maladie de Crohn qui motive un traitement par adalimumab depuis 2 ans. Les douleurs n'ont pas de caractère positionnel, ne sont pas insomniantes, sont reprovoquées par la palpation sacro-coccygienne.Les radiographies standard sont normales, l'IRM objective un abcés pré-sacré et un hypo-signal T1 hyper-signal T2 des dernières pièces sacrées et du coccys. Les marqueurs inflammatoires sont perturbés. Le bilan complémentaire sera fini pour ce congrés...

Discussion

Peu de cas d'ostéomyelites ont été décrits lors des Crohns (os iliaques, sacrum, vertébres lombaires, hanches). Elles sont secondaires à des abcés pelviens sur fistule, par association de germes digestifs. La majorité des cas ont touché des Crohns déjà connus et n'ont pas justifié de biopsies per-cutanée ;.

Conclusion

L'originalité de nos observations tient au caractère révélateur du Crohn par les sacralgies pour 2 cas et à la conclusion d' "ostéite réactionnelle" aseptique confirmée par l'évolutin favorable pour le premier cas.

remonter
45
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM