Poster électronique

Me.115 - Efficacité et tolérance du rituximab au cours de la polyarthrite rhumatoïde naïve d’anti-TNFα
C Dahou (1); R Benaziez (1); N Guenache (1); S Ahmed Yahia (1); F Mechid (1); EH Ali (1); F Hanni (1); S Abtroun-Benmadi (1); - (1) Alger - Algerie;
22ème Congrès
Poster
4,6
7 votes.
Vu 158 fois.
Résumé
Introduction

Le rituximab (RTX) est un anticorps monoclonal inhibant spécifiquement le récepteur CD20 des lymphocytes B, il est habituellement indiqué au cours des polyarthrites rhumatoÏdes (PR) réfractaires à au moins un anti TNFα. L'objectif de cette étude était d'évaluer l'efficacité et la tolérance du rituximab chez les patients atteints de PR et anti-TNFα naïfs.

Matériels et Méthodes

Etude rétrospective des patients atteints de PR, traités par rituximab, après échec des traitements (TRT) de fond classiques. Ont été relevés les caractéristiques des patients, de la maladie, le type de TRT de fond, les effets indésirables. La réponse thérapeutique a été retenue sur les critères EULAR, associés à l'appréciation du médecin.

Résultats

23 patients (19 femmes et 4 hommes) ont été traités par RTX entre octobre 2007 et juillet 2009, avec un retraitement dans 2cas. L'âge moyen était de 49 ans, la durée moyenne de la maladie était de 12 ans, le FR était positif dans 82%, le nombre moyen de TRT de fond antérieurs était de 2,52 . Tous les patients étaient cortisonés, aucun n'a bénéficié d'un anti TNFα. Le RTX était associé au Methotréxate dans 17 cas, au léflunomide dans 3 cas, utilisé en monothérapie dans 3cas. Le DAS28 initial était en moyenne de 5,37 (3,28- 7,37). Le taux initial moyen des gammaglobulines était de 12g/l. Sur les 23 patients, 17 sont évaluables et ont un recul d'au moins 6 mois, 2 malades sont perdues de vue, 3 ont un recul < 3 mois, 1 patiente n'a pas bénéficié de la 2ème perfusion en raison d'une infection. 14 patients ont eu une réponse favorable au TRT avec une diminution moyenne du DAS 28 individuel de -2,18. Tous étaient considérés comme ayant répondu favorablement au TRT . Une absence de réponse est notée dans 3 cas. Un retraitement a été effectué chez 2 patientes après 10 et 12 mois suivi d'une bonne réponse. Les effets indésirables sont 6 cas d'infections, dont une conjonctivite purulente sévère (ayant nécessité une hospitalisation en ophtalmologie, l'évolution était favorable sous antibiothérapie), une infection cutanée, 2 infections urinaires, 1 pulmonaire, un abcès dentaire, des effets secondaires mineurs ont été observés au moment de la perfusion (4 cas de céphalées et 1 cas d'hypotension artérielle).

Conclusion

De nombreuses études ont démontré l'efficacité et la tolérance remarquables du RTX au cours de la PR après échec des anti TNFα. Cette étude particulière utilisant le RTX après échec des TRT de fond classiques révèle une bonne réponse EULAR dans plus de la moitié des cas et une tolérance du RTX globalement satisfaisante.

remonter
47
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM