Poster électronique

Me.41 - Les manifestations rhumatologiques chez les hémodialysés chroniques
N Akasbi (1); L Tahiri (2); N Kadi (1); FZ El Ouazzani (1); T Harzy (1); - (1) Fes - Maroc; (2) Fescamps - Maroc;
22ème Congrès
Poster
2
2 votes.
Vu 352 fois.
Résumé
Introduction

L'atteinte rhumatologique chez les hémodialysés varie de 47 à 72 %. Elle regroupe les arthralgies, les syndromes canalaires, les destructions articulaires, osseuses et vertébrales.
Le but de cette étude est de déterminer le profil épidémiologique, clinique, et évolutif des manifestations rhumatologiques chez les hémodialysés chroniques.

Matériels et Méthodes

Etude transversale incluant 90 patients hémodialysés recrutés entre le service de rhumatologie et de néphro-hémodialyse.

Résultats

L'age moyen de nos patients est de 47,45 ans, avec prédominance féminine, le sexe ratio est de 1,3. La durée de l'hémodialyse est inférieure à 5 ans dans 35,6% des cas et supérieure à 5 ans dans 64,4% La fréquence des manifestations rhumatologiques dans notre série est de 59%. Dans 64,2% des cas ces manifestations apparaissent après 5 ans d'hémodialyse. L'atteinte rhumatologique est distribuée comme suit : L'atteinte abarticulaire est retrouvée dans 27,5% prédominant au niveau de l'épaule. L'atteinte articulaire est retrouvée dans 75,47%, de caractère mécanique dans 18 cas et inflammatoire dans 12 cas, dominée par les arthralgies au cours des séances d'hémodialyse. L'ostéodystrophie rénale est retrouvée dans 39,2%, dominée par l'ostéite fibreuse dans 24 cas et l'ostéomalacie dans 4 cas. Le syndrome du canal carpien est retrouvé chez 3 patients.

Discussion

L'arthropathie des hémodialysés, présentée comme une nouvelle entité clinique et radiologique regroupant des arthralgies chroniques, des syndromes canalaires et des destructions osseuses d'un type particulier. Ainsi conçue, l'arthropathie des dialysés qui apparaît progressivement après plusieurs années de l'hémodialyse, ne représente qu'une partie des manifestations ostéoarticulaires susceptibles d'être rencontrées chez ces malades. Elle ne peut pas être dissociée des complications squelettiques qui, liées à l'insuffisance rénale chronique, existaient déjà avant la mise en route du traitement : ostéodystrophie rénale, arthropathies érosives azotémiques, et calcifications des tissus mous. L'amylose par β2 microglobuline n'est pas la seule explication physiopathologique à apporter pour l'ensemble des complications ostéoarticulaires qui vont être décrites à travers ce travail.

Conclusion

Nos données concordent avec ceux de la littérature par la diversité des formes cliniques, la fréquence et la gravité de survenue qui est corrélée à la durée de l'hémodialyse. Les manifestations ostéoarticulaires constituent l'une des principales causes de limitation du pronostic fonctionnel chez les hémodialysés d'où l'intérêt d'une prise en charge multidisciplinaire entre le néphrologue, le rhumatologue, le chirurgien orthopédiste et le kinésithérapeute.

remonter
60
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM