Poster électronique

Me.10 - Le renouvellement des prescriptions, le jugement du médecin, les déclarations des patientes : trois perspectives complémentaires pour l’évaluation de l’adhésion des patientes à leur traitement de l’ostéoporose
V Breuil (1); B Cortet (2); E Legrand (3); A Regnault (4); J Meunier (4); B Arnould (4); AF Gaudin (5); FE Cotté (5); - (1) Nice - France; (2) Lille - France; (3) Angers - France; (4) Lyon - France; (5) Marly Le Roi - France;
22ème Congrès
Poster
4,3
3 votes.
Vu 109 fois.
Résumé
Introduction

L'évaluation du comportement des patientes vis-à-vis de leur traitement est délicate et peut être approchée selon plusieurs perspectives : les déclarations de la patiente, le jugement subjectif du médecin et la régularité observée des renouvellements de prescription. Notre objectif était de comparer ces différentes perspectives.

Matériels et Méthodes

Dans le cadre d'une étude observationnelle menée auprès de 348 patientes traitées pour ostéoporose post-ménopausique, plusieurs approches ont été utilisées pour évaluer le comportement des patientes vis-à-vis de leur traitement : deux questionnaires remplis par la patiente mesurant l'adhésion, l'un générique (Morisky Medication-taking Adherence Scale, MMAS) et l'autre spécifique de l'ostéoporose (questionnaire « Adhésion et Ostéoporose », ADEOS) ; une question unique à six modalités de réponses évaluant l'observance de la patiente telle que perçue par le médecin ; un indicateur statistique calculé rétrospectivement à partir d'une base de données de prescriptions faites à la patiente par son médecin généraliste (Medication Possession Ratio, MPR). L'association entre ces variables a été évaluée par le biais de coefficients de corrélation de Spearman ou d'analyses de variance (ANOVA) selon la nature des indicateurs comparés.

Résultats

Le jugement du médecin sur l'observance de la patiente était significativement associé avec le score MMAS et l'indice d'adhésion ADEOS (ANOVA ; p<0,0001) mais pas avec le MPR (ANOVA ; p = 0,7494). La corrélation entre les deux mesures basées sur les déclarations des patientes (MMAS et ADEOS) était de 0,57, ce qui indique que ces deux indicateurs étaient liés mais pas redondants. Le MPR était faiblement corrélé avec le score MMAS (r = 0,12) et l'indice ADEOS (r = 0,12). Cependant, parmi les trois groupes d'observance définis selon le MPR : mauvaise observance (≤ 80%), observance acceptable (80% à 95%) et très bonne observance (> 95%) l'indice ADEOS était statistiquement différent (ANOVA ; p = 0.03).

Discussion

Les différentes évaluations de l'adhésion des patientes n'étaient globalement pas fortement corrélées confirmant que ces différentes approches étaient porteuses d'informations différentes, et probablement additionnelles. Bien que le lien avec le risque de fracture n'ait été montré qu'avec le MPR, ignorer l'une d'elles conduirait à se priver d'une partie pertinente de l'information.

Conclusion

Afin d'évaluer l'adhésion des patientes ostéoporotiques pour leur traitement, les déclarations de la patiente, le jugement du médecin et les données de prescriptions constituent trois approches complémentaires. Néanmoins, le nouvel indice d'adhésion ADEOS était associé, au moins marginalement, aux 3 autres évaluations du comportement des patientes, ce qui peut être expliqué par la richesse et la diversité de ce dernier qui couvre les croyances, les attitudes et les perceptions des patientes.

remonter
35
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM