Poster électronique

Ma.58 - Augmentation de l’expression de BAFF par les fibroblastes dermiques et les cellules épithéliales alvéolaires au cours de la sclérodermie systémique
G Alsaleh (1); I Couillin (2); D Wachsmann (1); J Sibilia (1); JE Gottenberg (1); - (1) Illkirch Graffenstaden - France; (2) Orleans - France;
22ème Congrès
Poster
4
1 votes.
Vu 45 fois.
Résumé
Introduction

Au cours de la sclérodermie systémique (ScS), les lymphocytes B (LB) contribueraient de façon majeure à la fibrose pulmonaire et cutanée. Il a été en effet montré que l a fibrose pulmonaire induite par la bléomycine (BLM) est diminuée chez les souris CD19-/-, dépourvues de lymphocytes B fonctionnels. Cet effet serait assuré par la sécrétion d'auto-anticorps qui activeraient directement la synthèse de collagène par les fibroblastes et par la sécrétion de cytokines telle l'IL-6. Deux cytokines, BAFF (B-cell-activating factor of the TNF family, également appelé BLyS) et APRIL sont des activateurs puissants des LB. Une expression élevée de BAFF et d'APRIL a été observée dans le sérum et la peau de patients ayant une ScS. Le rôle de ces cytokines dans le développement de la fibrose n'est pas connu. L'objectif de cette étude est d'analyser la synthèse et la sécrétion de BAFF et d'APRIL par les fibroblastes dermiques isolés de patients sclérodermiques, en réponse à des stimulants de l'immunité innée ainsi que l'expression pulmonaire de ces cytokines dans le modèle murin de fibrose pulmonaire induite par la BLM.

Matériels et Méthodes

Des fibroblastes ont été isolés d'explants de peau de patients sclérodermiques et activés par des ligands de TLR2, 3 et 4 : BLP, poly I : C, LPS, les IFN-a et g, et le TNF-α. La synthèse de l'ARNm de BAFF ainsi que la libération de la protéine ont été évalués par RT-QPCR et ELISA. BAFF a été également dosé dans les lavages broncho-alvéolaires et les broyats de poumons de souris 1, 7, 10 et 14 jours après administration intra-nasale de BLM (15 mg/kg) ou de NaCl.

Résultats

L'activation des fibroblastes dermiques par le poly I : C, le LPS et l'IFN-a pendant 72h induit une forte expression de l'ARNm de BAFF (Fold 25/non stimulé pour poly I : C et fold 10/non stimulé pour LPS et IFN-α p<0,05) ainsi que sa sécrétion (poly I : C : 500 pg/mL. LPS et IFN-α : 200 pg/mL). Les cellules non activées ne libèrent pas BAFF. De façon intéressante, cette synthèse de BAFF n'est pas observée après stimulation de fibroblastes dermiques isolés de sujets sains. L'expression basale d'APRIL dans les fibroblastes sains et malades n'est pas modifiée quelque soit l'activateur utilisé. Une augmentation majeure de l'expression de BAFF est observée dans les lavages broncho-alvéolaires et les poumons de souris traitées par la bléomycine par rapport aux souris contrôles (n = 4 souris/groupe). De plus, cette augmentation est beaucoup plus importante dans les LBA (à J14 : 5000pg/mL BLM vs 340pg/mL NaCl) que dans les poumons (à J14 : 2200pg/mL BLM vs 950pg/mL NaCl), ce qui suggère l'implication des cellules épithéliales alvéolaires dans la sécrétion de BAFF.

Conclusion

Ces résultats indiquent que les cellules résidentes pourraient participer à l'activation des LB conduisant à la fibrose de la peau et des poumons chez les patients sclérodermiques par la sécrétion de BAFF. BAFF pourrait ainsi être une cible thérapeutique intéressante dans la sclérodermie systémique.

remonter
59
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM