Poster électronique

Lu.137 - Résultats d'une enquête hospitalière sur les moyens thérapeutiques de la lombosciatique commune par hernie discale: étude de 300 cas
H Ben Fredj (1); Z Alaya (1); H Zeglaoui Trabelsi (1); K Baccouche (1); K Bel Haj Slama (1); N Amara (1); B Khalfallah (1); E Bouajina (1); - (1) Sousse - Tunisie;
22ème Congrès
Poster
3
3 votes.
Vu 70 fois.
Résumé
Introduction

La lombosciatique commune par hernie discale est une pathologie fréquente dont l'évolution est spontanément favorable. Pour raccourcir l'évolution, permettre la reprise d'activités sociales et professionnelles et éviter le passage à la chronicité, plusieurs solutions thérapeutiques ont été proposées. L'intérêt de notre étude est de décrire les différentes modalités thérapeutiques au cours de cette affection et les résultats de chacune d'entre elles.

Matériels et Méthodes

Etude rétrospective de 300 dossiers de patients hospitalisés en rhumatologie pour lombosciatique commune par hernie discale entre l'année 2000 et 2009.

Résultats

L'âge moyen de nos patients est de 49,7 ans (extrêmes de 17 à 81 ans). La lombosciatique est monoradiculaire dans 80,6% des cas, avec un trajet L5 dans 56,3% des cas et S1 dans 30,7% des cas. Au cours de l'hospitalisation, les anti inflammatoires ont été utilisés dans 85,7% des cas, compliqué dans 2 cas d'un ulcère gastro duodénal. Les antalgiques ont été prescrits dans 98,3% des cas avec un recours au pallier I dans 50% des cas, au pallier II dans 49% des cas : association paracétamol-dextropropoxyphène (58%), association paracétamol-dextropropoxyphène-codéine (28%), association paracétamol-dextropropoxyphène-caféine (12%) et chlorydrate de tramadol (12%). Les morphiniques ont été utilisés dans 1% des cas et les myorelaxants dans 17% des cas. Les antidépresseurs tricycliques ont été utilisés dans 6,7% des cas, en perfusion (20%), par voie orale (40%) et en perfusion puis relais par voie orale (40%). Une rééducation fonctionnelle a été faite dans 96,7% des cas et un lombostat prescrit dans 24,7% des cas. Une corticothérapie par voie générale a été utilisée dans 56,3% des cas et par voie locale dans 87,7% des cas. Le résultat de ce traitement médical initial est jugé en fin d'hospitalisation bon dans 95,3% des cas. Un traitement chirurgical a été réalisé chez 14 malades (4 , 7% des cas) avec comme indication une lombosciatique paralysante dans 2 cas et hyperalgique dans 12 cas. Une récidive de lombosciatique a été notée dans 12 cas avec un délai moyen de 2 ans.

Conclusion

La prise en charge de la lombosciatique par hernie discale doit être pluridisciplinaire (médecins généralistes, rhumatologues, chirurgiens, médecins rééducateurs et psychiatres). Le traitement médical semble avoir des résultats satisfaisants.

remonter
44
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM