Poster électronique

Lu.58 - Spondylodiscite brucellienne : à propos de 5 cas tunisiens
E Turki Jaidane (1); M Kchaou (1); F Ben Fredj (1); S Toumi (1); B Mrad (1); C Laouani Kechrid (1); - (1) Sousse - Tunisie;
22ème Congrès
Poster
1,3
4 votes.
Vu 142 fois.
Résumé
Introduction

La brucellose est une zoonose endémique dans les pays du pourtour méditerranéen, notamment en Tunisie. L'atteinte ostéo articulaire s'observe dans 19% à 85%. La spondylodiscites brucellienne (SPDB) est la plus fréquente (8 à 50%) et la plus redoutable des manifestations ostéoarticulaire car elle expose à des complications neurologiques dans 2 à 6,5 % notamment la compression médullaire.




.

Patients et Méthodes

Le but de cette étude est de déterminer les caractéristiques cliniques, radiologiques, thérapeutiques et évolutives de 5 cas de SPDB colligés au
service de médecine interne de l'hôpital Sahloul de Sousse-Tunisie, sur une période de 9 ans [2000 - 2009].

Résultats

Il s'agit de 4 hommes et 1 femme dont l'âge moyen est de 55 ans. L'origine des malades a été rurale dans tous les cas .Une consommation de lait cru a été noté chez tous nos patients. Le délai moyen de consultation etait de 3 mois. La brucellose a été découverte dans tous les cas au stade de SPDB. Tous les patients avaient une fièvre et des sueurs nocturnes associées à des rachialgies lombaires (4 cas), dorsales (2 cas) et cervicales (2 cas). Un déficit neurologique à type de paraparésie avec des troubles sphinctériens a été observé chez un patient. La radiologie standard était normale dans un cas . L'imagerie par résonnance magnétique (IRM) réalisée dans 4 cas a montré une spondylosiscite lombaire isolée avec des abcès paravertébraux (un cas) et dorsale isolée (1 cas), elle a montré une atteinte bifocale (cervicale et lombaire) associée à des abcès épiduraux, para vertébraux des deux psoas et une compression médullaire (1 cas). L'atteinte était multifocale dans un cas (cervicale, dorsale et lombaire). Le scanner réalisé dans 2 cas avait montré une spondylodiscite dorsale (1cas) confirmée par l'IRM. L'étiologie brucellienne de la spondylodiscite a été confirmée dans tous les cas par la sérologie de Wright . Un traitement médical associant une double antibiothérapie : Rifampicine (900 mg/ j) et Doxycycline 200 mg/j a été instauré chez tous les malades, un drainage décompressif des abcès para vertébraux et du psoas a été réalisé chez 2 patients. Un traitement chirurgical était nécessaire dans le cas ou il y'avait une compression médullaire. L''évolution était favorable dans tous les cas.

Discussion

La (SPDB) peut être révélatrice de la maladie et doit être évoquée devant toute rachialgie surtout dans les zones endémiques, même devant une radiologie standard normale. La (SPDB) touche souvent le rachis lombaire puis le dorsale et rarement le rachis cervical, et parfois elle est multifocale.

Conclusion

Les aspects clinico-radiologiques de la (SPDB) ne sont pas spécifiques. Le diagnostic de certitude repose sur la sérologie et /ou sur une preuve bactériologique. L'IRM permet le diagnostic précoce, la recherche d'autres localisations et la mise en évidence d'une éventuelle complication.

remonter
45
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM