Poster électronique

Me.79 - Localisation rachidienne des ostéoblastomes : à propos de 3 cas
MK Benhamida (1); M Ouertatani (1); B Sghaier (1); H Nouri (1); MK Benhamida (1); H Meherzi (1); M Mestiri (1); - (1) Manouba - Tunisie;
22ème Congrès
Poster
4
1 votes.
Vu 112 fois.
Résumé
Introduction

L'ostéoblastome est une tumeur bénigne rare. Elle représente moins de 1 % de l'ensemble des tumeurs osseuses bénignes. Sa prédilection pour le rachis est connue (40%des cas).
Nous présentons à travers ce travail 3 cas d'ostéoblastome (un au niveau du rachis cervical et deux au niveau du rachis lombaire) et nous discutons les difficultés diagnostiques et thérapeutiques.

Patients et Méthodes

Observation

OBSERVATION N°1 : Il s'agit d'un patient âgé de 17 ans qui consulte pour une névralgie cervico-brachiale droite évoluant depuis 2 ans traités médicalement. L'examen trouve des névralgies de tout le membre supérieur non systématisées sans déficit neurologique. La radiologie standard était normale et le scanner a montré une lésion géodique pédiculaire inférieure qui souffle la corticale postéro-inférieur du pédicule. Le patient a eu une résection par voie postérieur avec apport spongieux et stabilisation par une minerve plâtrée.
OBSERVATION N°2 : Il s'agit d'un jeune homme, âgé de 36 ans, qui consulte pour des lombo-cruralgies. L'imagerie a montré l'aspect d'une image en cocarde faisant 3 cm de diamètre et siégent au niveau de l'hémicorps vertébral de L1. La lésion était hyperfixante à la scintigraphie. Le traitement a consisté en une résection de tumeur par un double abord postérieur et antérieur en même temps opératoire avec stabilisation par plaque vissée et greffe osseuse.
OBSERVATION N°3 : Il s'agit d'un garçon âgé de 12 ans qui consulte pour des douleurs rachidiennes évoluant depuis une année. L'examen clinique a trouvé une raideur rachidienne sans scoliose associée. La radiographie standard a montré une ostéolyse de l'arc postérieur de L5. Le scanner a objectivé un processus lytique intéressant le pédicule droit, les deux lames et l'apophyse épineuse de L5. Le patient a eu une résection en bloc de la lésion tumorale associée à une greffe osseuse et une instrumentation L4-S1.

Discussion

Cliniquement, l'ostéoblastome se manifeste essentiellement par des douleurs, la prédominance nocturne. Il s'accompagne d'une scoliose dans 50% des cas, essentiellement pour les localisations thoraco-lombaires. Les signes neurologiques peuvent s'observer (25-50%).
L'aspect radiologique n'est pas univoque. Il s'agit le plus souvent d'une lacune géographique dépassant habituellement 2 cm de dimension. Le scanner complète la radiographie simple en montrant l'expansion tumorale. L'IRM montre la masse tumorale et l'anomalie de signal dans les parties molles adjacentes en rapport avec l'œdème réactionnel.
Le diagnostic de certitude n'est réalisé que par l'examen anatomopathologique, d'autant que cette tumeur nécessite presque toujours un traitement chirurgical.

Conclusion

L'ostéoblastome au niveau du rachis est une lésion rare. Il faut y penser devant des douleurs rachidiennes plus ou moins associée à une scoliose. L'imagerie fait suspecter le diagnostic qui sera confirmé par l'examen anatomo-pathologique. La résection chirurgicale doit être complète pour éviter la récidive.

remonter
48
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM