Poster électronique

Lu.59 - Manifestations ostéoarticulaires associées à l'infection par le VIH/SIDA au CHU du Point G
IA Cisse (1); O Gado (1); SI Pamanta (1); B Kodio (1); Z Sanogo (1); S Dao (1); - (1) Bamako - Mali;
22ème Congrès
Poster
4,7
37 votes.
Vu 106 fois.
Résumé
Introduction

De nos jours 39, 5 millions de personnes sont infectées par le virus de l'immunodepression humaine (VIH) dont les 2/3 resident en Afrique Subsaharienne où l'accès aux medicaments antiretroviraux reste faible. Diverses manifestations rhumatologiques ont été rapportées au cours du VIH [1,2]. Determiner la frequence des manifestations ostéoarticulaires au cours du VIH/SIDA et decrire leurs caractères clinique, biologique étaient les objectifs de notre etude.

Patients et Méthodes

Il s'agit d'une etude prospective de douze mois. A été inclus tout patient âgé de 18 ans au moins consentant, seropositif au VIH 1et/ou 2 traité par ARV et presentant à l'examen detaillé de l'appareil locomoteur des signes ostéoarticulaires.

Résultats

Nous avons colligé douze obsevations de patients soit une frequence de 1,2%. La moyenne d'âgé est 43,7 ans et les deux sexes ont été equitablement affectés et les menageres majoritaires 33,4%.La seroprevalence du VIH au Mali est estimée à 1,3%.Le VIH 1prédomine 11cas et associé au VIH2 cas. L'arthrite est symetrique et polyarticulaire chez la moitié des patientset interesse surtout le genou 50%. L'anemie à 8g/l, la VS>60 mm, la CRP>15 mg/l étaient constantes. L'immunodepression est majeure [stade IV 7cas, III 2cas], le taux moyen CD4 est 173,5 cel/µl. La charge virale est toujours > 20000 UI/ml.
L'arthrite septique est rare 1cas, la tenosynovite 2 cas et aucun cas de spondylarthropathie rapporté. Le Mal de Pott est l'affection prédominante 33,3%, la goutte 16,7%, la PR "seronegative" 1cas. L'hospitalisation dure en moyenne 90 jours pour des motifs pas toujours rhumatologiques..

Discussion

Le rôle direct du VIH dans les manifestations rhumatologiques reste très discuté, même si elles peuvent reveler l'infection (une fois sur deux dans notre serie). Les manifestations osteoarticulaires sont surtout tributaires des affections opportunistes 40% environ au Zimbabwé en l'occurence la tuberculose [2]. Les arthrites dites "specifiques" ont une frequence assez disparate selon les continents 12% aux USA et 0,4% en Espagne [1] et 2 cas dans notre serie.

Conclusion

L'infection VIH ne semble pas diminuer l'efficacité du traitement des affections associées. Paradoxalement l'arthrite septique est peu frequente en depit de la forte immunodepression des patients, de l'endemicité des affections bacteriennes et mycobacteriennes et des conditions d'hygiène souvent precaires.

remonter
45
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM