Poster électronique

Me.52 - Une monoarthrite chronique du poignet révélant une synovite villonodulaire hémopigmentée
M Ngandeu - Singwé (1); PJA Atangana (1); H Ntsiba (2); B Ngo Nonga (1); JL Essame Oyono (1); - (1) Yaounde - Cameroun; (2) Brazzaville - Congo;
22ème Congrès
Poster
4,5
2 votes.
Vu 114 fois.
Résumé
Introduction

La synovite villonodulaire hémopigmentée est une maladie rare, proliférative primitive bénigne de la membrane synoviale. Les auteurs rapportent une observation de synovite villonodulaire du poignet droit chez une patiente camerounaise de 32 ans.

Observation

Mademoiselle T.S, camerounaise âgée de 32 ans, droitière, sans antécédents particuliers, nous a consulté en mars 2004 pour une tuméfaction progressive et douloureuse du poignet droit, évoluant depuis 2001, sans notion de traumatisme. Cette douleur était associée à une gène fonctionnelle importante de ce poignet.
L'examen physique notait un aspect empâté du poignet droit. Cet empâtement était de surface lisse, de consistance molle, adhérant au plan profond et douloureux à la palpation. Il n'y avait pas de lésions cutanées ni de troubles vasomoteurs en regard. La mobilisation du poignet était douloureuse et il y avait une diminution des amplitudes articulaires.
Les radiographies standard des deux poignets montraient une déminéralisation osseuse à droite associée à des érosions et géodes bien délimitées des os du carpe et de la base des métacarpiens, au contour scléreux et pincement des interlignes articulaires ; le poignet gauche était normal. L'examen tomodensitométrique et l'imagerie par résonance magnétique (IRM) n'ont pas été faits.
Sur le plan biologique, les résultats des différents examens étaient les suivants : formule sanguine complète normale, Vitesse de sédimentation : 28 mm à la première heure ; protéine C-réactive < 6 mg/l ; facteur rhumatoïde : négatif ; anticorps anti nucléaires : négatifs ; uricémie normale.
Analyse du liquide synovial : aspect macroscopique hémorragique, cytologie impossible, culture stérile.
Face à cette mono arthrite isolée du poignet droit, l'hypothèse d'une arthrite idiopathique est émise et une corticothérapie est initiée sans aucun bénéfice après un recul de trois mois. Une biopsie synoviale est proposée à la patiente qui n'accepte de la faire que 3 ans plus tard. L'examen histologique du matériel montrait un tissu synovial nodulaire dont l'endothélium par endroits abrasé est bien différencié, siège d'un infiltrat dense de cellules mononuclées faits de lymphocytes, de plasmocytes, de macrophages et de polynucléaires neutrophiles, associé à des vaisseaux congestifs ainsi que des dépôts hémosidériniques : Aspect compatible avec une synovite villonodulaire pigmentaire. Absence de malignité.
Devant ce diagnostic histologique de synovite villonodulaire hémopigmentée, une prise en charge chirurgicale consistant en une synovectomie est proposée à la patiente, mais malheureusement récusée.

Conclusion

La synovite villonodulaire hémopigmentée est une affection bénigne de cause inconnue, de diagnostic clinique difficile, qui envahit localement la synoviale. Elle touche les sujets jeunes, avec une prédominance féminine. L'atteinte du poignet est rare.

remonter
60
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM