Poster électronique

Lu.60 - Syndrome SAPHO : un mode de révélation inhabituel
J Melet (1); F Caplan (1); CL Benhamou (1); E Lespessailles (1); - (1) Orleans - France;
22ème Congrès
Poster
0
0 votes.
Vu 62 fois.
Résumé
Introduction

Nous rapportons un cas de fracture vertébrale révélatrice d'un syndrome SAPHO.

Observation

nous rapportons le cas d'un homme de 35 ans présentant une dorsalgie d'apparition spontanée, progressive, de rythme mécanique sans altération de l'état général, évoluant depuis un mois, associée à l'apparition concomitante d'une pustulose palmo-plantaire.
Les radiographies et le scanner dorsal montrent une fracture vertébrale du plateau supérieur de D10. Il existe un syndrome inflammatoire biologique. L'IRM médullaire met en évidence une fracture pathologique de T10 avec infiltration d'allure tumorale des vertèbres sus-jacentes de T7 à T9. La scintigraphie osseuse retrouve une hyperfixation diffuse de T10 et des régions sterno-claviculaires et des premières côtes. La biopsie vertébrale de T10 met en évidence des remaniements périostés associés à la présence d'une fibrose en faveur d'une inflammation chronique. La biopsie cutanée de la pustulose montre que celle-ci est intracornéenne amicrobienne et d'aspect spongiforme.
La DMO et le bilan d'ostéoporose sont normaux.
L'évolution fut favorable sous perfusions d'anti-inflammatoires et cures de PAMIDRONATE.

Discussion

le rachis est affecté chez environ un tiers des patients présentant un syndrome SAPHO. On observe trois types de lésions habituellement associées : ossification paravertébrale, ostéocondensation et atteinte spondylodiscale. La littérature recense 3 cas pour lesquels le mode révélateur du SAPHO a été une fracture vertébrale cervicale ou dorsale symptomatique.

Conclusion

les fractures vertébrales sont une complication rare du syndrome SAPHO.

remonter
45
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM