Poster électronique

Me.53 - Un cas exceptionnel de kystes synoviaux multiples
E Poix-Jover (1); C Prat (1); J Bret (1); A Denis (1); J Railhac (1); L Zabraniecki (1); B Fournie (1); - (1) Toulouse - France;
22ème Congrès
Poster
4
3 votes.
Vu 92 fois.
Résumé
Introduction

Nous rapportons un cas exceptionnel de kystes synoviaux multiples d'étiologie inconnue.

Cas Clinique

Il s'agit d'une femme de 50 ans originaire du Sri Lanka consultant pour des polyarthralgies d'horaire mixte dominant aux genoux. L'examen n'objective aucune fluxion mais des tuméfactions molles, indolores des doigts, des orteils et des poignets. Elle aurait été opéré d'un kyste myxoïde en regard de l'éminence thénar dans l'enfance. Sur le bilan biologique pas de syndrome inflammatoire mais du Facteur Rhumatoide à 3 fois la normale sans autre anomalie auto-immune. Les radiographies du squelette sont mormales excepté aux genoux où il existe une gonarthrose et une excroissance osseuse du tiers inférieur du fémur gauche avec lésion d'aspect ostéolytique. L'IRM du genou gauche retrouve une importante synovite avec de multiples pénétrations intra-osseuses. Les parois synoviales se rehaussent au Gadolinium. Une apposition periostée venant au contact d'une volumineuse image kystique cloisonnée contribue à donner l'impression de lacune intra-osseuse au fémur. L'hypothèse d'un kyste mucoïde géant est évoqué. L'echographie des mains et des pieds révèle de multiples kystes se développant au dépend des tendons.
Nous concluons à une gonarthrose invalidante faisant découvrir une pathologie kystique de la synoviale ou une dégénérescence myxoïde étendue d'étiologie inconnue.

Discussion

Peu de cas similaires sont rapportés dans la littérature : 7 japonais dont 6 ont du facteur rhumatoide, 1 cas chez un enfant caucasien développant depuis l'âge de 2 ans des kystes synoviaux multiples avec bilan radiologique et immunologique normaux et 2 cas de kystes myxoïdes digitaux multiples secondaire à des micro-traumatismes répétés.
Ces kystes sont en rapport soit avec une dégénérescence myxoïde du tissu cellulaire péri-synovial, soit avec des hernies synoviales. Ces 2 diagnostics sont souvent confondus dans les cas rapportés, l'aspect clinique étant souvent comparable. Ils sont en général asymptomatiques mais peuvent envahir l'os et les tissus mous.

Conclusion

Nous rapportons un cas évocateur de l'existence d'une maladie kystique diffuse de la synoviale ou originaire d'une dégénérescence myxoïde étendue exceptionellement rapporté et d'étiologie à ce jour inconnue.

remonter
60
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM