Poster électronique

Lu.61 - L’arthropathie tabétique: à propos de 16 cas et revue de la littérature
I Berdai (1); M Touimy (1); N Etaouil (1); O Mkinsi (1); - (1) Casablanca - Maroc;
22ème Congrès
Poster
4,3
4 votes.
Vu 101 fois.
Résumé
Introduction

L'arthropathie tabétique survient dans 5 à 10% des cas de syphilis, dans un délai de 10 à 50 ans après le chancre. Elle prédomine aux membres inférieurs, notamment au niveau du genou.

Patients et Méthodes

Nous rapportons 16 cas d'arthropathie tabétique colligés au service de Rhumatologie du CHU Ibn Rochd de Casablanca de janvier 1993 à décembre 2008.

Résultats

L'âge moyen des malades était de 54 ans, douze de sexe masculin et quatre de sexe féminin. Dans les antécédents, on ne notait une notion de syphilis connue que dans 56 % des cas. L'articulation atteinte était le genou chez tous les patients avec une atteinte de la cheville chez cinq patients. Le diagnostic était posé sur des critères cliniques, radiologiques et biologiques. La discordance entre l'importance des lésions radiologiques et l'indolence était notable. Sur le plan radiologique, l'arthropathie était caractérisée par des lésions destructrices et constructrices. La sérologie syphilitique était positive dans le liquide articulaire, le sang et parfois le liquide céphalorachidien. Le traitement était essentiellement médical (pénicilline G) avec appareillage orthopédique.

Conclusion

L'arthropathie tabétique est une complication rare du tabès. Le diagnostic doit être évoqué devant une atteinte articulaire caractérisée par la discordance entre l'importance des dégâts articulaires et l'indolence. Le traitement de la syphilis doit se faire à un stade précoce avant la survenue des formes articulaires et neurologiques, dont la prise en charge est difficile. La prévention de cette maladie sexuellement transmissible reste l'élément essentiel.

remonter
45
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM