Poster électronique

Lu.140 - Plasmocytome osseux bifocal rachidien : à propos d’un cas
J Hakkou (1); N Aissaoui (1); S Rostom (1); R Bahiri (1); N Hajjaj-Hassouni (1); - (1) Sale - Maroc;
22ème Congrès
Poster
4,6
14 votes.
Vu 158 fois.
Résumé
Introduction

Le plasmocytome osseux est une tumeur maligne qui représente 4% des syndromes prolifératifs plasmocytaires dominés par le myélome multiple. La localisation axiale représente 10% des tumeurs primitives du rachis, l'atteinte bifocale est 20 fois plus rare que l'atteinte solitaire. Nous rapportons une nouvelle observation.

Observation

Mme H.E âgée de 67 ans, admise pour une lomboradiculalgie bilatérale mal systématisée inflammatoire, d'évolution rapidement progressive ayant nécessité le recours aux morphiniques.
Les radiographies simples du rachis lombaire ont objectivé une lyse importante de L3, réalisant une vertèbre fantôme, et de la partie inférieure du mur postérieur de L2, dont la TDM et la biopsie scannoguidée étaient en faveur d'un plasmocytome osseux .les radiographies simples du squelette ainsi que la biopsie ostéomédullaire étaient normales. Le diagnostic retenu est celui d'un plasmocytome rachidien bifocal.
Le traitement par radiothérapie locale et immobilisation rachidienne, a permis l'amélioration clinique avec absence d'évolution vers un myélome multiple après 8 mois de recul sous surveillance étroite. Le traitement chirurgical visera le maintien d'une statique et solidité rachidienne.

Discussion

Le plasmocytome osseux est défini comme une lésion focale composée de plasmocytes, mais sans envahissement médullaire diffus, ce qui le distingue du myélome multiple. La présence de deux vertébres atteintes (L2 et L3), l'absence d'envahissement médullaire confirmaient le caractère bifocal rachidien du plasmocytome que présente notre patiente.
La radiothérapie constitue le traitement de référence, soit seule, soit associée à la chirurgie comme c'est le cas chez notre patiente. Le pronostic reste dominé par le risque de survenue d'un myélome multiple dans 44 à 64% des cas, justifiant la surveillance étroite et la réalisation d'un bilan complet afin de déceler une forme précoce d'un myélome multiple, ou une forme à haut potentiel de transformation myélomateuse nécessitant une chimiothérapie adjuvante précoce.

Conclusion

Le plasmocytome osseux est rare. L'atteinte multifocale est exceptionnelle.Un diagnostic précoce et un traitement adapté pourrait réduire l'évolutivité vers un myélome multiple. Le traitement repose essentiellement sur la radiothérapie associée selon les cas à la chirurgie, le traitement par chimiothérapie est en cours d'évaluation.

remonter
44
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM