Poster électronique

Lu.14 - L’élastoviscosité du liquide synovial est hautement dépendante de sa composition en protéines
T Conrozier (1); PM Mathieu (2); Y Rozand (3); M Rinaudo (3); E Vignon (2); - (1) Lyon - France; (2) Pierre Benite - France; (3) Grenoble - France;
22ème Congrès
Poster
4
1 votes.
Vu 60 fois.
Résumé
Rationnel

L'élastoviscosité du liquide synovial LS, qui est diminuée dans l'arthrose, est dépendante du produit concentration C x masse molaire MM de l'acide hyaluronique AH. Toutefois elle est beaucoup plus élevée que celle d'une solution d'AH pour un produit CxMM identique, suggérant que les interactions AH-protéines influencent les propriétés rhéologiques du LS.



Objectif : Etudier l'influence de la composition en protéines du LS sur la viscosité intrinsèque du LS arthrosique.

Matériels et Méthodes



18 LS provenant d'arthroses du genou au moment d'un geste thérapeutique et congelés immédiatement à -25°C.
Analyse par SEC (Steric Exclusion Chromatography) permettant d'obtenir C et MM de l'AH et des protéines avant puis après exposition 24 heures à une protéase (type XIV de Streptomyces griseus).

Mesure de la viscosité intrinsèque η à l'aide d'un rhéomètre. Calcul des corrélations entre η (Pa.s à 1s-1), AH et protéines (C, MM et CxMM) par régression linéaire.

Résultats


La C et la MM moyennes (DS) en AH étaient de 1.44 (0.5) g/l et de 1.57 (0.7) x 106 Da respectivement. La C et la MM moyennes en protéines Prot étaient de 25.9 (6.2) g/l et de 2.33 (1.7) x 104 Da respectivement.

La viscosité moyenne η était de 0.79 (0.81) Pa.s à 1s-1 et n'était corrélée ni à MM AH ni a MM Prot ni à C Prot ni a son produit. En revanche η était hautement corrélé à C AH (R = 0,65, p = 0,005), au produit CxMM AH (R = 0,70 ; p = 0,001) et surtout au rapport [CxMM AH / CxMM Prot] (R = 0,77 ; p = 0,0002).

Arès exposition à la protéase η était significativement diminuée passant de 0,79 à 0.34 (0,43) Pa.s à 1s-1 alors que la protéase n'avait aucun influence sur C et MM AH. De plus après exposition à la protéase tous les LS perdaient leur comportement rhéologique non-Newtonien à faible fréquence au profit d'un comportement Newtonien.

Conclusion


La composition en protéines (C et MM) du LS influence ses propriétés rhélogiques vraisemblablement par le biais d'interactions entre les sites anioniques de l'AH et cationiques des protéines. Ces interactions AH-Prot nécessitent d'être préciser car elles pourraient influer sur le résultat de la viscosupplémentation.

remonter
62
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM