Poster électronique

Lu.62 - La tuberculose de la hanche: problèmes diagnostiques et thérapeutiques avec revue de la littérature
I Berdai (1); N Etaouil (1); J Bouslouss (1); O Mkinsi (1); - (1) Casablanca - Maroc;
22ème Congrès
Poster
4
1 votes.
Vu 62 fois.
Résumé
Introduction

Avec une atteinte d'un tiers de la population mondiale et huit millions de nouveaux cas mondiaux par an, la tuberculose reste un problème de santé au niveau international. L'atteinte ostéo-articulaire survient chez 1 à 3 % des patients infectés par le BK et représente environ 30 % des tuberculoses extra-pulmonaires .La tuberculose de la hanche représente 50% des tuberculoses ostéo-articulaires des membres.

Patients et Méthodes

Nous présentons une étude rétrospective portant sur 8 cas de tuberculose de la hanche colligés au service de rhumatologie du CHU Ibn Rochd de Casablanca de 1994 à 2008, avec revue de la littérature, afin de revenir sur les problèmes diagnostiques et thérapeutiques de cette pathologie.

Résultats

L'age moyen des patients est de 33 ans avec des extrêmes de 15 à 68 ans. Les deux sexes sont touchés avec la même fréquence.Tous ont un niveau socio-économique précaire. Le délai de consultation est particulièrement long avec une moyenne de 19 mois. Les signes généraux sont souvent importants, avec une gêne fonctionnelle considérable .La douleur est le maître symptôme. Deux patients ont un mal de Pott associé.Le diagnostic de certitude bactériologique et ou histologique a pu être posé dans la moitié des cas. Le diagnostic de présomption dans les autres cas a reposé sur ensemble d'arguments cliniques, biologiques, radiologiques et évolutifs.
Sur le plan évolutif et comme le laisse présager le délai moyen de diagnostic de 19 mois, les séquelles fonctionnelles sont importantes.

Conclusion

La tuberculose de la hanche reste encore pourvoyeuse de séquelles souvent sévères . Elle pose le problème de la mise en place de prothèse totale de la hanche chez des patients jeunes pour la plupart, or d'après les données de la littérature, la latence majeure de ce type d'infection et le risque non négligeable de réactivation tardive doivent rendre prudent.

remonter
45
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM