Poster électronique

Me.65 - Lymphome épidural primitif révélé par un syndrome de la queue de cheval
I Ben Abdelaziz (1); L Metoui (1); I Gharsallah (1); H Ghdira (1); - (1) Tunis - Tunisie;
22ème Congrès
Poster
4
1 votes.
Vu 54 fois.
Résumé
Introduction


Les lymphomes épiduraux primitifs sont des tumeurs rares, constituant 10% des tumeurs épidurales. Nous rapportons un syndrome de la queue de cheval révélateur d'un lymphome épidural primitif.

Observation


Une femme âgée de de 82 ans a été hospitalisée pour lombalgies associée a une lourdeur des membres inférieurs avec des paresthésies périnéales (ano-vulvaires) et des troubles sphinctériens d'aggravation progressive. A l'examen elle a une paraparésie avec hypoesthésie des deux membres inférieur, un niveau sensitif L4, une anesthésie en selle et un trouble de la sensibilité profonde. Les reflexes rotuliens et achilléens sont faibles. Il n' y a pas d'adénopathies périphériques. L'IRM médullaire montre des lésions hyperintenses en T2 infiltrants les léptoméninges avec agglutination et tuméfaction des racines de la queue de cheval.
Une laminéctomie est réalisée et l'examen anatomopathologique conclue à un un lymphome non-hodgkinien B à grandes cellules. La biopsie ostéo-médullaire est normale. L'IRM cérébrale et l'étude du liquide céphalorachidien montrent une méningite carcinomateuse. Le scanner thoraco-abdominal montre une hyperplasie de la glande surrénale droite. Il n'y a pas d'adénopathie profonde. Le bilan biologique est normal et les sérologies virales (HIV, HVC) sont négatives. La patiente a reçu 6 cycles de cure de chimiothérapie type R mini CEOP : Mabthera - Cyclophosphamide - Epirubicine - Oncovin - Prednisone ; avec rémission complète et une récupération neurologique importante.

Discussion


Les LEP prédominent chez les sujet agés (50 à 70 ans) avec une prédominance masculine. Le tableau clinique associe généralement des rachialgies précédant des signes neurologiques déficitaires sensitifs ou moteurs. Le syndrome de la queue de cheval est exceptionnel. Le diagnostic positif repose sur L'imagerie et l'examen anatomopathologique de la pièce de la laminectomie.

Conclusion

Les LEP partagent un pronostic relativement bon avec une survie globale de 70%. Une prise en charge multidisciplinaire est indiscpensable pour améliorer le pronostic vital et fonctionnel des patients.

remonter
60
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM