Poster électronique

Ma.46 - Synovites à piquant : à propos d'un cas
C Haouichat (1); F Sadouki (1); EH Djoudi (1); - (1) Douéra - Algerie;
21ème Congrès
Poster
3,5
4 votes.
Vu 144 fois.
Résumé
Introduction

Les synovites à piquant, d'origine végétale ou animale, sont une cause rare de synovite, le diagnostic est souvent retardé, seule l'extraction du corps étranger permet la résolution des symptômes. Nous rapportons un cas.

Observation

L'enfant, B.Z, âgé de 07 ans, vacciné correctement et sans antécédents médicaux ou chirurgicaux particuliers, présente une monoarthrite chronique du genou droit évoluant depuis 08 mois.
L'enfant rapporte des sensations de piqûres vives au niveau du genou droit, apparues lors d'un jeu dans un jardin public, suivi quelques heures après de douleurs au niveau de l'endroit de la piqûre s'étendant peu après à tout le genou, sans signes généraux associés. Les parents et l'entourage ont pensé à une morsure de serpent. Tuméfaction et synovite importantes sont apparues progressivement et en quelques jours le patient ne peut plus mobiliser son genou avec limitation douloureuse de la flexion (distance talon -fesse à 30 cm).
La marche se fait avec une boiterie droite d'esquive, l'examen retrouve un genou droit globuleux chaud et douloureux à la mobilisation avec une circulation veineuse collatérale, un flessum à 20 degré réductible et présence de deux cicatrices punctiformes espacées de 02 cm au dessus de la rotule très sensibles au toucher.
Au plan biologique, un syndrome inflammatoire avec une vitesse de sédimentation à 42 mm à la 1ère heure et CRP à 26 mg/l, la formule de numération sanguine à la limite de la normale
(Hbà12, 4g/100 ml, GB à 7200/mm³ et GR à 4,4 million/ mm³)
L'intra dermo réaction à la tuberculine est négative, la ponction évacuatrice de l'épanchement articulaire ramène 20cc de liquide jaune citrin.
L'étude cytobactériologique du liquide de ponction est sans particularité.
Au plan radiologique, on retrouve une hypertrophie des parties molles en regard du genou droit sans lésions osseuses à la radiographie standard, l'échographie du genou (sonde de 10 mhrz) met en évidence l'épanchement intra articulaire de moyenne abondance dans la bourse quadricipitale et les récessus latéraux et un épaississement synovial mesuré à 2.5 mm, avec visibilité d'un corps étranger d'allure végétale mesurant 34 mm de long sur 2 mm de large localisé à 4 mm des plans cutanés superficiels de la région para-condylo-rotulien interne confirmé à la tomodensitométrie.
Patient opéré, extraction d'une épine d'un palmier, entrainant la résolution des symptômes : disparition des douleurs et diminution progressive de la synovite en quelque semaines.

Conclusion

Les synovites à piquant sont une cause de synovite ou de ténosynovite aigue ou chronique à ne pas méconnaître et dont la guérison définitive n'est obtenue qu'après ablation du corps étranger en cause.

remonter
59
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM