Poster électronique

Me.147 - Intérêt d’évaluer la densité minérale osseuse, le statut en vitamine D chez les patients à risque de chute en milieu de rééducation
L Moustadraf (1); B.EL MABROUKI, H.EL KASSIMI,D.CHERQUAOUI,F.LMIDMANI,A.ELFATIMI - (1) Casablanca - Maroc;
23ème Congrès
Poster
0
0 votes.
Vu 35 fois.
Résumé
Introduction

La fracture ostéoporotique est la principale conséquence de l’ostéoporose, ce risque est d’autant plus grand si le patient présente des facteurs de risque de chute. Dans notre consultation de médecine physique ces patients chuteurs représentent une proportion importante, ils présentent un ou plusieurs facteurs de risque de chute essentiellement du à une pathologie neurologique ou une pathologie de l’appareil locomoteur, pour cela il nous a semblé nécessaire de dépister l’ostéoporose dans cette catégorie de patients chuteurs.

Matériels et Méthodes

C’est une étude descriptive transversale de type prospectif.
Critères d’inclusion : âge (tous les âges), présence de facteurs de risque d’ostéoporose, facteurs de risque de chute (visuel, vestibulaire, déficit neurologique, proprioceptif ostéoarticulaire ou musculaire)
Critères d’exclusion : tout patient connu ostéoporotique avant son admission au service.
Evaluation : clinique (appui monopodal, time get up and go test, signe du romberg…..), biologique (mesure de la vitamine D vu q’un déficit en cette vitamine augmente le risque de chute) et radiologique (ostéodensitenmétrie).

Résultats

nous avons colligé 35 patients sur une durée de six mois, l’âge moyen est de 61,7 ans (min : 24 ans –max : 86 ans) le dépistage a été réalisé auprès de six hommes (17%) et de 29 femmes (83%), tous les patients présentent plus d’un facteur de risque de chute, 13 patients (37%) ont présenté une fracture périphérique dont 6 (46%) intéressent le col fémoral, 5 (14%) patients seulement ont une densité minérale osseuse normale, les 30 patients restants (86%) présentent une ostéoporose ou au moins une ostéopénie, le dosage de la vitamine D a été réalisé chez 19 patients et a révélé une insuffisance en cette vitamine chez 15 patients (79%), chez les autres patients le dosage n’a pas pu être réalisé faute de moyens.

Discussion

Les facteurs liés aux chutes (troubles neuromusculaires et de la vision, en particulier) ont un poids comparable à celui de la densité minérale osseuse dans le déterminisme des fractures du col du fémur, c’est pour cela que même nos patients ostéopéniques ont été traitées. Le traitement doit comporter un anti-résorptif (THS, biphosphonates) ou un ostéoformateur idéalement associé au calcium et à la vitamine D car cette dernière semble diminuer le risque de chutes par amélioration fonctionnelle musculaire.

Conclusion

L’ostéoporose est une pathologie encore largement sous-diagnostiquée ; son dépistage devrait se faire chez les patients présentant des facteurs de risque de chute à fortiori si ces patients présentent d’autres facteurs de risque de fracture ostéoporotique .la prévention primaire ou secondaire des fractures peut parfaitement s’inscrire dans la mission du médecin physique.

remonter
63
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM