Poster électronique

Ma.009 - Le syndrome de Sjögren en milieu rhumatologique
EH Ali (1); , F Mechid*, F Hanni*, H Si Ahmed*, R Baba-Ahmed**, M Tiar***, C Dahou-Mkhloufi*, A Abtroun-Benmadi*. *Service de rhumatologie CHU Mohamed Lamine Debaghine Bab El Oued Alger Algerie, ** Service d'Anapath, Service d'Ophtalmologie CHU Mohamed Lamine - (1) Alger - Algerie;
24ème Congrès
Poster
3,5
2 votes.
Vu 52 fois.
Résumé
Introduction

Le syndrome de Sjögren (SS), est une affection auto-immune caractérisée par une infiltration lympho-plasmocytaire des glandes exocrines responsable d'un syndrome sec, associée à des manifestations systémiques. Le but de notre travail est de décrire les aspects cliniques, biologiques, thérapeutiques et évolutifs du SS en rhumatologie.

Patients et Méthodes

Etude prospective descriptive de 35 cas de SS (critères américano- européens de 2002) colligés entre janvier 2000 et décembre 2010.

Résultats

  • Sexe : 34 femmes / 01 homme
  • Age moyen au moment de diagnostic : 49,5 ans (20-72 ans)
  • Durée moyenne de diagnostic : 36,5 mois (1-11 ans)
  • Formes cliniques : 13 cas de SS primitif et 22 cas de SS secondaire
  • L 'atteinte articulaire est constante à type de polyarthrite ou de polyarthralgies
  • Xérophtalmie : 77,6 % des cas, xérostomie chez 69,8 % des patients
  • Phénomène de Raynaud : 32% des cas
  • Atteinte pulmonaire à type de pneumopathie interstitielle : 2cas
  • Atteinte neurologique centrale : 1 cas
  • Hypertrophie des glandes parotides : 2 cas
  • Les facteurs rhumatoïdes étaient présents dans 62 % des cas, les facteurs anti-nucléaires dans 73 %, les anti-SSA dans 68 % et les anti-SSB dans 55 % des cas
  • La biopsie des glandes salivaires accessoires avait montré une sialadénite III ou IV de la classification de Chisholm
  • Tous les patients ont reçu un traitement symptomatique avec une corticothérapie entre 5 et 10 mg/j, larmes artificielles et un traitement de fond à base d'Hydrox chloroquine 400 mg/J
  • 03 patients ont bénéficié d'un traitement par Rituximab dont l'évolution était favorable.

Conclusion

Le syndrome de Sjögren est une maladie auto-immune fréquente chez la femme pouvant se compliquer de manifestations systémiques extra glandulaires parfois graves comme c 'est le cas de 3 de nos patientes.

remonter
59
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM