Poster électronique

Me.084 - Ration calcique dans la polyarthrite rhumatoïde algérienne : étude multicentrique
S Slimani (1); A Abbas (2); A Ben Ammar (3); D Kebaili (4); EH Ali (5); F Rahal (5); MC Khamari (1); A Baltache (6); I Khider (5); R Chiheub (7); K Khelif (4); S Akbi (5); S Rahmani (1); C Dahou (5); N Brahimi-Mazouni (5); S Abtroun-Benmadi (5); A Ladjouze-Rezig (5); - (1) Batna - Algerie; (2) M'sila - Algerie; (3) Medea - Algerie; (4) Oum El Bouaghi - Algerie; (5) Alger - Algerie; (6) Mascara - Algerie; (7) Constantine - Algerie;
24ème Congrès
Poster préféré des congressistes
Poster
5
1 votes.
Vu 47 fois.
Résumé
Objectif

Déterminer l'adéquation des apports calciques chez les patients algériens atteints de polyarthrite rhumatoïde (PR) et déterminer les facteurs de risque de carence d'apport.

Patients et Méthodes

Parmi 249 patients suivis dans 11 centres dans le cadre d'une cohorte multicentrique, 139 ont accepté de participer à l'évaluation de leur ration calcique au moment de leur inclusion (22 hommes, 117 femmes, âge moyen 52,7 ± 14,4 ans). Tous les patients avaient une PR satisfaisant aux critères ACR/EULAR 2010. L'apport calcique a été évalué par un questionnaire de Fardellone et comparé aux recommandations de l'Institute of Medicine (1000 mg/j pour les adultes < 50 ans et les hommes < 71 ans, 1200 mg pour les femmes < 51 ans et les hommes < 71 ans). Les données à l'inclusion ont été analysées (données démographiques, activité de la maladie, statut fonctionnel, traitements). L'analyse statistique a été effectuée en utilisant les tests ANOVA et les analyses de corrélation adéquats.

Résultats

La ration calcique moyenne a été de 408 ± 141 mg/j. Aucun patient n'a atteint le seuil recommandé de l'Institute of Medicine, et seulement une patiente avait atteint le seuil de 800 mg/j. Le pourcentage de patients qui étaient supplémentés en calcium/vitamine D était de 52,5%. Les hommes avaient une ration calcique plus basse (350 mg/j vs 418 mg/j, p = 0,038). Les autres facteurs de risque identifiés étaient l'âge avancé (r = 0,208, p = 0,015), un niveau d'éducation plus bas (r = 0,264, p = 0,002), une élévation de la CRP (r = 0,328, p<0,0001). Cependant, il n'y avait pas de variation de la ration calcique selon le DMARD actuel, le DAS28, le type d'habitat, la présence d'HTA ou de diabète, la présence d'érosions radiographiques ou la valeur du HAQ.

Conclusion

100% de nos patients reçoivent un apport calcique en dessous des recommandations. 52,5% seulement sont supplémentés bien que 89,8% étaient sous corticothérapie. Les facteurs de risque incluent le sexe masculin, l'âge et un niveau d'éducation plus bas, de même qu'une CRP élevée. Les patients algériens atteints de PR doivent recevoir des conseils diététiques associés à une supplémentation systématique en calcium/vitamine D afin de satisfaire aux recommandations en matière d'apport calcique.

remonter
47
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM