Poster électronique

Me.061 - Profil des infections ostéo-articulaires dans un service de rhumatologie
D Mrabet (1); T Guerman (1); N Boughanmi (1); B Bejoui (1); H Ajlani (1); H Sahli (1); I Cheour (1); N Meddeb (1); M Elleuch (1); S Sellami (1); - (1) Tunis - Tunisie;
24ème Congrès
Poster
0
0 votes.
Vu 41 fois.
Résumé
Introduction

Les infections ostéoarticulaires constituent une urgence médicale car elles engagent le pronostic fonctionnel articulaire, mais parfois aussi le pronostic vital en cas de bactériémie associée ou de choc septique.
Le but de cette étude était de déterminer la fréquence des infections ostéoarticulaires et d'en décrire les caractèristiques cliniques, biologiques et radiographiques ainsi que les différentes modalités thérapeutiques.

Patients et Méthodes

Etude rétrospective portant sur 35 patients atteints d’une infection osseuse ou articulaire colligés au service de rhumatologie la Rabta à Tunis sur une période de 10 ans.

Résultats

Il s’agissait de 15 femmes et de 20 hommes d’âge moyen 44 ans avec des extrêmes entre 18 et 79 ans. La principale tare associée était le diabète (15 patients). Les signes articulaires étaient constants mais peu typiques dans 35% des cas. La fièvre n’était présente que chez 53% des patients alors que le syndrome inflammatoire biologique existait chez 70% de nos malades.Dix-huit patients avaient une spondylodiscite et 17 avaient une arthrite septique . Le diagnostic de spondylodiscite, évoqué d'emblée sur les radiographies standard, a été confirmé par un complément d'imagerie (scanner et/ou une imagerie par résonance magnétique), pratiqué dans tous les cas. La spondylodiscite était d'origine tuberculeuse dans 9 cas et la biopsie disco vertébrale, n’était concluante que dans 4 cas.la spondylodiscite était d’origine brucellienne dans 3cas. Ailleurs, le diagnostic a reposé sur des arguments de présomption. Deux patients ont développé des complications neurologiques à type de compression médullaire nécessitant une prise en charge neurochirurgicale urgente. Un traitement anti-tuberculeux pendant 12 mois et une immobilisation ont été prescrits chez nos patients permettant la guérison dans 68 % des cas.
Concernant l'arthrite septique, elle était mono articulaire dans 88% des cas touchant le genou dans 10cas, la hanche dans 5 cas et la sacro-iliaque dans 1 cas .il s’agissait d’une arthrite septique à germe banal dans 13 cas (Steptocoque, Ecoli, Klebsielle pneumonie). On a eu recours à la ponction articulaire dans tous les cas, elle a révélé un liquide trouble avec une hypercellularité. La culture a permis d'isoler un germe dans 3 cas dont un Bacille de Koch dans 1 cas. Une porte d’entrée était retrouvée dans 5 cas : hématogène dans 3 cas et cutanée dans 2 cas. L'antibiothérapie, associée au drainage articulaire par ponction-aspiration (4cas) et à l'immobilisation ont permis dans tous les cas de maîtriser l'infection et d'obtenir une bonne récupération fonctionnelle.

Conclusion

Les infections articulaires restent fréquentes dans notre pays. Ainsi, au moindre doute, on devra rechercher cette affection par les différents moyens d’investigation dont on dispose afin d’instaurer une prise en charge thérapeutique rapide et efficace, qui constitue le principal garant d’un meilleur pronostic articulaire et vital.

remonter
45
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM