Poster électronique

Me.142 - La spondylarthrite ankylosante à début tardif
S Kanoun (1); H Hachfi (1); H Ben Fredj (1); A Knani (1); I Ben Smida (1); B Khalfallah (1); E Bouajina (1); - (1) Sousse - Tunisie;
24ème Congrès
Poster
0
0 votes.
Vu 46 fois.
Résumé
Introduction

La spondylarthrite ankylosante (SPA) est un rhumatisme inflammatoire chronique du sujet jeune. La fréquence des spondylarthropathies à début tardif est sous estimée vu l'âge du patient et la présentation particulière qui empêche de la reconnaître.
L'objectif de notre travail est de montrer les caractéristiques clinicobiologiques et radiologiques de la SPA chez le sujet à partir de 50 ans.
Matériels et méthodes : il s'agit d'une étude rétrospective monocentrique qui a inclus 10 SPA colligées au service de rhumatologie du CHU Farhat Hached sur une période de 10 ans (de 2000 à 2010).

Résultats

Il s'agit de 10 cas soit 5,5 % parmi l'ensemble des SPA (180 cas)
Il s'agit de 9 hommes et une femme.L'âge moyen du début de la symptomatologie est de 62 ans (50 -71 ans). La symptomatologie clinique est représentée par les signes axiaux dont les cervicalgies inflammatoires dans 9 cas et les fessialgies à bascule dans 6 cas. L'atteinte périphérique est retrouvée dans la moitié des cas.Sur le plan biologique, le syndrome inflammatoire était important pour 5 cas avec une VS moyenne à 80, le typage HLA B27 était négatif. A la radiologie, une sacroiliite bilatérale et des syndesmophytes sont trouvés dans 7 cas et une coxite bilatérale dans 2 cas. L'évolution sous traitement : une bonne réponse thérapeutique à la corticothérapie dans 4 cas, un traitement de fond à base de méthotrexate ou salazopyrine était prescrit chez 4 cas et les AINS chez 5 patients, contre indiqués chez un patient.

Conclusion

Le diagnostic d'un rhumatisme est souvent difficile chez le sujet âgé. La SPA à début tardif comme la Polyarthrite Rhumatoïde peuvent avoir une présentation particulière qui égare le diagnostic. Les critères diagnostiques chez le sujet jeune s'appliquent imparfaitement au sujet âgé ; le traitement pose aussi un problème vu l'intéraction avec les autres médicaments consommés en raison de la comorbidité.

remonter
63
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM