Poster électronique

Me.028 - Identification d’une combinaison de 8 protéines, capable de prédire la réponse à l'association méthotrexate/étanercept dans la polyarthrite rhumatoïde
A Obry (1); T Lequerré (1); P Chan Tchi Tsong (1); J Siemowski (1); P Morel (1); O Boyer (1); P Fardellone (2); RM Flipo (3); C Marcelli (4); X Le Loët (1); P Cosette (1); O Vittecoq (5); - (1) Rouen - France; (2) Amiens - France; (3) Lille - France; (4) Caen - France; (5) Bois-Guillaume - France;
24ème Congrès
Poster
0
0 votes.
Vu 35 fois.
Résumé
Introduction

Environ 30 à 40% des patients traités ne répondent pas aux agents bloquant le TNF∝. Une façon d'optimiser la prescription de ces traitements est d'identifier des marqueurs prédictifs de la réponse à l'aide des outils de génomique fonctionnelle telle que l'analyse protéomique des cellules mononucléées du sang périphérique (PBMC). L'objectif de cette étude est d'identifier une combinaison de protéines capable de prédire la réponse des patients atteints de PR à l'association méthotrexate (MTX) /etanercept (ETA).

Patients et Méthodes

Dix patients atteints de PR active (âge moyen : 54 ± 16 ans, ancienneté de la maladie : 9 ± 9 ans, MTX : 18 ± 3 mg/semaine, DAS28 : 5,5 ± 1,0) ont été traités par une injection sous-cutanée d'ETA (50 mg/semaine). L'efficacité clinique de l'ETA a été évaluée par le score DAS28 après 3, 6 et 12 mois de traitement selon les critères de l'EULAR. Pour l'analyse protéomique, un échantillon de sang a été prélevé chez des patients avant la première injection afin d'en extraire les PBMC. Une quantification relative de l'expression des protéines à partir de sept échantillons de PBMC a été réalisée par spectrométrie de masse, après marquage avec des isotopes stables (Isobaric Tags for Relative and Absolute Quantification : iTRAQ®). L'identification des protéines et l'analyse différentielle entre les échantillons provenant de patients répondeurs (R) et les non-répondeurs (NR) ont été réalisées avec le logiciel Spectrum® (Agilent). Le traitement statistique avec iQuantitator® a permis la quantification relative des protéines pour chaque patient. A partir de cinq autres échantillons de PBMC, une approche complémentaire basée exclusivement sur la spectrométrie de masse a été mis en œuvre (l'approche «label free"). La quantification "label free" permet de déterminer l'expression différentielle à partir des chromatogrammes d'ions extraits. L'analyse différentielle a été réalisée avec Sieve® (ThermoFisher), un logiciel dédié à comparer LC / MS à partir des données obtenues par LTQ Orbitrap® (ThermoFisher).

Résultats

Parmi les 10 patients, 6 étaient répondeurs et 4 étaient non-répondeurs à l'association MTX/ETA. La comparaison des listes de protéines exprimées différentiellement entre les R et les NR issues de ces deux approches expérimentales indépendantes permettait d'identifier 10 protéines en commun et validées avec ces deux méthodes. Parmi ces 10 protéines, 8 étaient surexprimées et 2 étaient sous-exprimées chez les R.

Conclusion

Cette combinaison de 10 protéines exprimées dans les PBMC représente une signature protéomique permettant de prédire la réponse à l'association MTX/ETA. Cette combinaison doit être validée avec de plus grands effectifs de malades. Parmi ces protéines identifiées, plusieurs d'entre elles sont sécrétées dans le plasma offrant ainsi la possibilité d'explorer leur valeur prédictive par un test ELISA.

remonter
58
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM