Poster électronique

Lu.038 - Fibromyalgie : suivi des effets d’un réentraînement à l’effort par étude du seuil de sensibilité à la douleur
J Vaillant (1); S Montjaux (2); B Wuyam (2); M Guinot (2); A Favre-Juvin (2); A Dumolard (2); R Juvin (2); - (1) Grenoble - France; (2) Echirolles - France;
24ème Congrès
Poster
0
0 votes.
Vu 31 fois.
Résumé
Introduction

La sensibilité douloureuse à la pression est exacerbée chez les sujets fibromyalgiques. Le but de cette étude était d’étudier si cette dernière était modifiée sous l’effet d’un programme de rééducation de trois mois.

Patients et Méthodes

Il s’agissait d’une étude clinique « avant/après », menée en intention de traiter. 11 sujets fibromyalgiques composaient la population. Ils suivaient une rééducation trihebdomadaire de 12 semaines fondé sur un programme réentrainement à l’effort personnalisé. La douleur a été quantifiée grâce à un dolorimètre électronique et une échelle visuelle analogique. Ces outils de mesures nous ont permis d’établir une relation dose (pression) - réponse (douleur). Cette douleur a été étudiée sur deux des dix-huit points sensibles définis par l’American College of Rheumatology : le point trapèze et le point fessier. Les mesures ont été répétées trois fois dans le temps : début, milieu et fin de traitement.

Résultats

Au niveau des les deux points testés et pour tous les paliers de pression (50, 100, 150, 200 kPa) une diminution de la douleur perçue a été observée entre le début et la fin du programme. Une diminution significative de la douleur provoquée est relevé pour le point fessier à 50 kPa et 100 kPa et le point trapèze à 150 et 200 kPa (p<0,05). Les pressions de 50 et 100 kPa du point trapèze approchent le seuil de significativité avec p<0,06. Nous n’avons pas mis en évidence de diminution significative de la douleur à mi-programme.

Discussion

Ces résultats tendent à montrer que l’impact de la rééducation va au-delà des systèmes musculo-squelettique et cardio-respiratoires stricto-sensu. Un impact sur les mécanismes de régulation de la douleur pourrait également intervenir.

Conclusion

Le programme de rééducation étudié apparaît bénéfique sur la douleur provoquée. Trois mois semblent nécessaires pour obtenir des effets significatifs et cliniquement intéressants.

remonter
49
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM