Poster électronique

Ma.085 - La rentabilité de la biopsie osseuse au cours des tumeurs osseuses primitives malignes
S Mahersi (1); R Akrout (1); H Fourati (1); S Ben Djemaa (1); M Ezzeddine (1); I Hachicha (1); S Baklouti (1); - (1) Sfax - Tunisie;
24ème Congrès
Poster
0
0 votes.
Vu 37 fois.
Résumé
Introduction

Les tumeurs osseuses primitives sont rares. Les circonstances de découverte peuvent être cliniques ou radiologiques. La démarche diagnostique et thérapeutique nécessite une prise en charge multidisciplinaire. La biopsie osseuse est dans la majorité des cas indispensable pour la confirmation histologique avant d'instaurer un traitement définitif de la tumeur. Elle peut être réalisée à « ciel ouvert » ou par voie percutanée sous contrôle radiologique. Objectif : Le but de ce travail est de préciser la place de la biopsie osseuse dans le diagnostic d'une tumeur osseuse et son intérêt dans la décision thérapeutique ultérieure.

Patients et Méthodes

Etude rétrospective comportant 27 malades colligés dans le service de Rhumatologie au CHU HEDI CHAKER SFAX sur une période de 18 ans. Ces patients sont atteints d'une tumeur osseuse primitive maligne et ayant bénéficié d'une biopsie osseuse.

Résultats

Notre série comporte 16 hommes et 11 femmes. Cinquante deux pour cent de nos patients ont un âge inférieur à 30 ans. Les douleurs osseuses inaugurent la maladie dans 21 cas (78% des cas). Une compression médullaire a inauguré le diagnostic chez un seul patient. L 'examen clinique note une atteinte du squelette axiale dans 10 cas (37% des cas) ; une atteinte du membre inférieur dans 14 cas (52% des cas) et du membre supérieur dans 3 cas (11% des cas). La radiographie standard a montré des images lytiques chez 16 patients, des images condensantes chez un seul patient et une atteinte hétérogène chez 9 patients. Nous avons eu recours à une TDM osseuse dans 59 % des cas et une IRM a été demandée chez 6 patients. Le bilan d'extension a montré des métastases à distance dans 2 cas. Tous nos patients ont eu au moins une biopsie osseuse. 21 patients ont bénéficié d'une biopsie chirurgicale de la tumeur osseuse primitive. Un patient a eu une biopsie chirurgicale de métastase qui a été aussi concluante. Chez 2 patients ont a eu recours a une deuxième biopsie chirurgicale. Chez 4 patients, on a pratiqué une biopsie radioguidée qui n'a été concluante que dans 1 seul cas. Dans les autres cas, on a eu recours à une biopsie chirurgicale pour aboutir au diagnostic histologique. Le type histologique était prédominé par l'ostéosarcome dans 9 cas, une tumeur à cellules géantes dans 4 cas, un chondrosarcome dans 2 cas et un sarcome d'EWING chez 2 patients. Le traitement chirurgical était indiqué dans 18 cas ; refusé par 3 patients. La chirurgie était précédée d'une hormonothérapie dans un seul cas ; suivie d'une radiothérapie dans 1 seul cas. Une chimiothérapie seule a été indiquée dans 7 cas. Une radiothérapie seule a été indiquée dans 1 seul cas.

Conclusion

Malgré le développement des techniques d'imagerie médicale, le diagnostic d'une tumeur osseuse primitive n'est confirmé que par l'examen anatomopathologique. C'est pour cela qu'on a souvent recours à une biopsie osseuse qui constitue un élément primordial ayant une bonne rentabilité et qui conditionne non seulement la prise en charge thérapeutique ultérieure mais aussi le pronostic vital et fonctionnel.

remonter
48
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM