Poster électronique

Lu.017 - L’adjonction de sorbitol à l’acide hyaluronique semble réduire le délai d’action de la viscosupplémentation dans la gonarthrose : résultats d’une étude pilote
T Conrozier (1); PM Mathieu (2); Y Mornand (2); O Benoit (3); E Vignon (1); - (1) Pierre-Bénite - France; (2) Lyon - France; (3) Plan les Ouates - Suisse;
24ème Congrès
Poster préféré des congressistes
Poster
5
1 votes.
Vu 57 fois.
Résumé
Introduction

La viscosupplémentation par injections intraarticulaires d'acide hyaluronique (AH) réduit les douleurs et améliore la fonction des patients gonarthrosiques mais l'amélioration ne survient habituellement que 6 à 8 semaines après les injections.
Aniti-OX-vs (Synolis®) est un viscosupplément innovant constitué d'AH obtenu par biofermentation, de haut poids moléculaire (2mDa) concentré à 2% combiné à du sorbitol hautement concentré (40 mg/ml). La haute affinité entre AH et sorbitol stabilise le complexe via un réseau très dense de liaisons hydrogènes. La grande capacité du sorbitol à neutraliser les radicaux libres oxygénés (RLO) réduit par 3 la vitesse dégradation du gel d'AH par les RLO. L'hypothèse de travail est que l'effet antioxydant du sorbitol pourrait aussi réduire le délai d'efficacité antalgique du viscosupplément.

Objectif de l'étude était donc d'évaluer l'effet antalgique à court terme de l' Anti-OX-vs chez des patients souffrant de gonarthrose symptomatique et justifiant une viscosupplémentation.

Patients et Méthodes

Etude pilote, prospective, ouverte d'une durée de 13 semaines. Trente patients souffrant d'une gonarthrose (stade II à IV de Kellgren) ont été traités par une injection hebdomadaire, 3 semaines consécutives, de 2 ml d' Anti-OX-vs. Evaluation de la douleur et de la fonction par indice de WOMAC en 5 points, douleur à la marche (DM), évaluation globale par le patient (EGP) et par le médecin à chaque visite (J0, S1, S2, et S13). Entre la troisième injection (S2) et la fin du suivi (S13) les patients devaient remplir chaque semaine un auto-questionnaire comprenant DM, EGP, et WOMAC A. Les effets indésirables survenus au cours des 13 semaines ont été colligés.
Le critère principal était la variation de la DM entre S1 et S3. Les critères secondaires étaient la variation des autres critères d'évaluation entre D0 et S1, S2, S3 S8 et S13 et la variation du WOMAC total entre J0 et S13.

Résultats

A J0 la DM moyenne était à 2.1 et le WOMAC A 8.3. La diminution de la DM a été significative des la première injection : DM S1 = 1.6 (p<0.0003) ; DM S3 = 1.5 pour s'accentuer jusqu'à S13 : DM S13 = 1.0 (P<0.0001). Le WOMAC A a diminué dans les mêmes proportions : -2.1, -2, -2 et -3.9 à S1, S2, S8 et S13 respectivement.

Conclusion

Cette étude pilote suggère que l'amélioration clinique survient immédiatement après la première injection d' Anti-OX-vs, le résultat à constaté à S8 étant obtenu dès S1. L'amélioration se poursuit de S8 à S13 comme avec les viscosuppléments classiques. Cette efficacité rapide est probablement due à la présence du sorbitol par le biais de son effet antioxydant. Ces résultats justifient la réalisation d' études prospectives comparatives versus viscosuppléments classiques.

remonter
62
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM