Poster électronique

Lu.136 - Les séances d’école du dos n’augmentent pas les peurs liées à la douleur du lombalgique chronique
C Demoulin (1,2); N Wuinant (2); PR Somville (2); S Grosdent (1, 2, 3); I Salamun (3); JM Crielaard (1, 2); M Vanderthommen (1, 2); - (1) Département des Sciences de la Motricité, Université de Liège, Belgique; (2) Service de Médecine de l'Appareil Locomoteur, CHU de Liège, Belgique; (3) Centre de la Douleur, CHU de Liège, Belgique
24ème Congrès
Poster
0
0 votes.
Vu 33 fois.
Résumé
Introduction

Certains auteurs suggèrent que les programmes d'Ecole du Dos, basés sur l'apprentissage des techniques d'économie rachidienne, exacerbent les « peurs-évitement » des patients souffrant de lombalgie [1]. Néanmoins, à notre connaissance, l'influence de tels programmes sur les peurs n'a jamais été étudiée.

Patients et Méthodes

18 patients souffrant de lombalgie chronique (LBC) non-spécifique et adressés à un centre de revalidation multidisciplinaire du rachis débutant par 8 séances d' "Ecole du Dos" ont été soumis à plusieurs questionnaires lors de la première séance (T1) et au terme de la dernière de ces 8 séances (T2) : une échelle visuelle analogique (EVA) de la douleur et l'EIFEL pour apprécier les répercussions algofonctionnelles, ainsi que le TSK, le FABQ et le DAFABI modifié (outil évaluant au moyen d'EVAs l'évitement de plusieurs activités de la vie quotidienne illustrées sur des photos) afin d'apprécier différentes composantes du modèle peur-évitement. Les 8 séances d'Ecole du dos comportaient des exposés théoriques abordant notamment les aspects médicaux et biomécaniques du rachis, les fondements ergonomiques, les stratégies existantes pour faire face à la douleur, et des exercices pratiques de proprioception, de manutention, ...

Résultats

Les scores algofonctionnels initiaux étaient modérés (EVA douleur = 40.8 +/- 24%, score EIFEL = 10.6 +/- 5.1) et n'ont pas été modifiés (p > 0.05) suite aux 8 séances d'Ecole du Dos. Les scores TSK, FABQ et DAFABI n'ont pas non plus subi de modification significative (scores atteignant à T1 et T2 respectivement 43.1 +/- 7.6 et 41.6+/- 10 pour le TSK, 44.8 +/- 27.7 et 41.9 +/- 29.8 pour le FABQ (score total) et 34.5 +/- 14.8% et 33 +/- 17.8% pour le DAFABI ; p > 0,05).

Discussion

Contrairement à ce qui est suggéré par certains auteurs, notre étude n'a mis en évidence aucune augmentation des scores appréciant différentes composantes du modèle peur-évitement suite à plusieurs séances d'Ecole du Dos. Néanmoins, si ces séances ne les augmentent pas, elles ne permettent pas non plus de réduire ces peurs qui constituent pourtant un facteur de risque du développement et du maintien d'une lombalgie chronique. L'association de telles séances à des séances de reconditionnement physique semble par contre efficace [2].

Conclusion

Cette étude suggère que des séances d'Ecole du dos ne sont pas contre-indiquées pour les patients LBC. Ces résultats devront être confirmés sur un échantillon plus important.

remonter
44
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM