Poster électronique

Lu.137 - Évaluation psychocomportementale chez les lombalgiques chroniques : à propos de 90 cas
H Hachimi (1); F Lazrak (1); L Tahiri (1); A Najdi (1); R Boussaadani Soubai (1); C Nejjari (1); T Harzy (1); - (1) Fès - Maroc;
24ème Congrès
Poster
0
0 votes.
Vu 53 fois.
Résumé
Objectif

Evaluer la dépression et l’anxiété au sein de la population lombalgique chronique et les facteurs associés à celle-ci.

Patients et Méthodes

Etude transversale chez les patients atteints de lombalgie chronique commune suivis en consultation de rhumatologie qui ont répondus a un questionnaire comportant des échelles évaluant la dépression et l’anxiété (échelle de Beck, HAD anxiété et dépression et les échelles FABQ de croyance et de peur) et les données démographiques et cliniques (âge, sexe, statut matrimonial, profession, poids, durée de la lombalgie, EVA douleur, kinésithérapie, port de corset). L’analyse statistique était faite par le logiciel SPSS 17.0.

Résultats

Quatre-vingt dix patients étaient inclus dont 70 % des femmes, l’âge moyen était de 44 ans ± 12,46 (maximum à 75 ans et minimum à 20 ans), 50% était sans profession. La durée moyenne des lombalgies était de 54 mois ± 54 (maximum à 360 mois et minimum à 6 mois), EVA de la douleur était en moyenne de 48 ± 14,74 (maximum à 20 et minimum à 80) et 19 % ont bénéficié d’une kinésithérapie.
Soixante treize pourcent des patients avaient une dépression légère à modérée et 22% n’avaient pas de dépression selon l’échelle de Beck. La dépression selon l’échelle HAD était certaine chez 30% des patients et absente chez 51%. L’anxiété selon l’échelle HAD était certaine chez 19% des patients et absente chez 54%.
Le FABQ travail était en moyenne de 20,12 (maximum à 42 et minimum à 8) et le FABQ activité physique était en moyenne de 17,15 (maximum à 24 et minimum à 0).
L’analyse statistique a montré que les facteurs associés à la dépression chez les lombalgiques étaient le sexe féminin (p = 0,002) et le niveau d’instruction bas (p = 0,034) pour l’échelle de Beck, le sexe féminin (p = 0,001), l’âge avancé >60 ans (p = 0,03) et le niveau d’instruction bas (p = 0,003) pour l’HAD dépression. Le sexe féminin (p = 0,007) et EVA douleur > 50 % (p = 0,01) pour l’échelle HAD anxiété.
Le facteur associé aux croyances et peurs envers l’activité physique et le travail était le sexe féminin pour FABQ activité physique (p = 0,027) et pour FABQ travail (p = 0,03).

Conclusion

La lombalgie chronique comme toute douleur chronique est anxiogène selon l’ANAES. Notre étude confirme cette constatation avec un taux élevé de dépression et anxiété chez les patients lombalgiques chroniques. Le sexe féminin, l’âge avancé, le niveau d’instruction bas sont les facteurs associés à la dépression dans notre étude, ce qui concorde avec les données de la littérature sur les douleurs chroniques et les facteurs fréquemment associés aux troubles psychologiques. Le sexe féminin reste le seul facteur pourvoyeur de croyances et peurs envers le travail et l’activité physique.

remonter
44
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM