Poster électronique

Ma.135 - Impact de la douleur axiale, de la fonction physique et de la qualité de vie sur l’activité physique : comparaison entre la spondylarthrite ankylosante et l’ostéoporose postménopausique fracturaire
M Mengat (1); S Rostom (2); N Mawani (1); J Hakkou (3); R Abouqal (3); F Allali (2); R Bahiri (2); N Hajjaj-Hassouni (3); - (1) Rabat-Salé - Maroc; (2) Salé - Maroc; (3) Rabat - Maroc;
24ème Congrès
Poster
0
0 votes.
Vu 35 fois.
Résumé
Objectif

Comparer l’activité physique chez des patients atteints de spondylarthrite ankylosante (SPA) et des patientes avec une ostéoporose post ménopausique fracturaire (OPF).
Evaluer l’impact de la douleur axiale, la fonction physique et la qualité de vie sur l’activité physique au cours de la SPA et l’OP fracturaire.

Patients et Méthodes

Etude transversale, incluant des patients atteints de SPA définis selon les critères de New York modifiés et des patientes ménopausées ayant une ostéoporose densitométrique définie selon l’OMS (organisation mondiale de la santé) avec au moins une fracture vertébrale radiologique. Les paramètres sociodémographiques, cliniques et para-cliniques liés aux patients et à la maladie ont été recueillis pour chaque patient. L’activité physique a été évaluée par l’IPAQ (international physical activity questionnaire) version courte avec ses 3 items (activité physique intense, modérée et la marche). La douleur axiale a été évaluée par l’EVA (échelle visuelle analogique) douleur axiale, et le mini-BASDAI [1] [ (Question (Q) 1 + Q2) + (Q5+Q6) /2] / 3 pour la SPA et par l’EVA douleur axiale et le domaine 1 (douleur) du QUALEFFO-41 (Quality of Life Questionnaire of the European Foundation for Osteoporosis) la fonction physique a été évaluée par le domaine (fonction physique) du SF-36 au cours de la SPA et l’OPF. La qualité de vie a été évaluée par le SF-36. Une analyse univariée puis multivariée par régression linéaire a été faite.

Résultats

Cent dix SPA ont été inclus avec une prédominance masculine n = 75 (68%) ; la médiane d’âge était de 36 ans [44-23], la durée moyenne d’évolution de la SPA était de 10,3 ans±2,16. L’EVA douleur axiale était de 45± 28, la médiane du mini-BASDAI était 5 [5,50-6,00]. Cent vingt huit patientes avec OPF ont été incluses avec une médiane d’âge de 60 ans [62-56]. La médiane du nombre de fractures était de 3 [3-13], la médiane du score de Genant était de 3 [1-23]. L’EVA douleur moyenne était 44,5±18,4. LA douleur mesurée par le domaine 1 du QUALEFFO-41 était de 54,7±15,4. La moyenne du domaine fonction physique du SF-36 était de 42.3±21.2 au cours de l’OPF et de 44,5±30,4 au cours de la SPA. L’activité physique totale était très diminuée chez les SPA par rapport aux OPF (p<0,0001), ainsi que l’activité intense (p = 0,02) et l’activité modéré (p = 0,0001). Quand à la marche, il n’y avait pas de différence significative entre les 2 groupes de patients (p = 0,09). En analyse univariée, l’activité physique totale du groupe SPA était associée à l’âge des patients, au BASDAI, au BASFI, au mini-BASDAI et à tous les domaines du SF36 (pour tout p <0,05). Il n’a pas été noté d’association entre l’activité physique totale et l’EVA douleur axiale des patients. Après une analyse multivariée, seul persiste une association entre l’activité physique totale chez les SPA, l’âge (p = 0,04) et la santé physique (p = 0,02). Chez les OPF, l’activité physique était associée à l’âge des patientes, l’obésité, la DMO, la fonction physique mesurée par le domaine 2 du QUALEFFO-41 et tous les domaines du SF-36. Cependant il n’existait pas d’association avec l’EVA douleur axiale, le 1er domaine (douleur) du QUALEFFO, le nombre de fractures vertébrales, le score total de Genant. En analyse multivariée, il persiste une association entre l’activité physique totale des OPF l’âge, la fonction physique et la santé perçue mesurés par le SF-36.

Conclusion

Notre étude suggère que l’activité physique totale, l’activité physique intense et modérée au cours de la SPA est diminuée par rapport à l’OPF malgré le jeune âge des SPA par rapport aux OPF. L’altération de l’activité physique semble être liée en particulier à l’âge et la fonction physique aussi bien dans la SPA et l’OPF indépendamment de la douleur axiale et la qualité de vie.

remonter
54
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM