Poster électronique

Lu.132 - Traitement de la fracture vertébrale en galette par cimentoplastie
J Sigaux (1); S Guignard (1); A Gaston (1); X Chevalier (1); - (1) Créteil - France;
24ème Congrès
Poster
0
0 votes.
Vu 78 fois.
Résumé
Introduction

Les fractures vertébrales sévères de type vertebra plana ont longtemps été une contre-indication à la vertébroplastie du fait de la difficulté technique et du risque théorique plus important de fuite de ciment. Grâce à l'aide d'un opérateur entraîné, certains patients sélectionnés présentant une ou plusieurs fractures vertébrales de grade 3 ont pu tout de même bénéficier d'une vertébroplastie.

Patients et Méthodes

Les dossiers des patients ayant bénéficié d'une cimentoplastie sur vertébra plana et hospitalisés dans le service de rhumatologie entre mai 2006 et avril 2011 ont été repris de façon rétrospective. Les patients ont été joints par téléphone pour compléter les données manquantes.

Résultats

Sept patients, 5 femmes et 2 hommes ont bénéficié d'une telle procédure. L'âge moyen était de 73,4 ans. 15 vertèbres ont été cimentées dont 7 présentant une fracture sévère de grade 3. Toutes les fractures étaient d'origine ostéoporotique et le T score vertébral moyen était de -3,2. Seuls deux patients étaient traités par bisphosphonates avant la fracture. La durée moyenne des symptômes avant l'intervention était de 7,2 mois. Léchelle visuelle analogique de la douleur était en moyenne de 8,33/10 avant l'intervention et de 3.16 après. Le pourcentage d'amélioration exprimé par les patients était en moyenne de 65%. Dans tous les cas les antalgiques ont pu être diminués et ont même pu être supprimés chez deux patients. Les seules complications à court terme ont été une fuite intra discale de ciment asymptomatique et un hématome au point de ponction. Un tassement vertébral adjacent à la vertèbre cimentée est survenu chez un patient. Le recul est de 28 mois.

Discussion

La principale complication de la vertébroplastie est la fuite de ciment. Afin de réduire ce risque, il est conseillé de placer l'aiguille par voie transpédiculaire et de l'introduire latéralement jusqu'au corps de la vertèbre. La procédure peut également être facilitée par une hyperlordose ou une traction afin d'augmenter l'espace virtuel. Plusieurs études ont montré que la vertébroplastie dans le cas de vertebra plana était une technique sûre et efficace. Les sept cas que nous rapportons reflètent également cette idée puisque aucune complication à court et moyen terme n'a été constatée et que ces patients ont été soulagés de façon très significative au décours. Un tassement vertébral est survenu chez un patient après la cimentoplastie, mais il est impossible de conclure s'il s'agit d'un évènement favorisé par la présence d'une vertèbre cimentée, ou qui serait survenu de toute façon, du fait de l'ostéoporose.

Conclusion

La vertébroplastie des vertebra plana reste une procédure délicate, mais une bonne connaissance de la technique par l'opérateur, un bon positionnement du patient et une vigilance redoublée permettent un déroulement correct de la procédure et le soulagement du malade, sans effet secondaire majeur.

remonter
44
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM