Poster électronique

Me.021 - Évaluation de la satisfaction vis-à-vis des traitements dans la polyarthrite rhumatoïde et la spondylarthrite ankylosante
S Delestras (1); M Roustit (1); R Mazet (1); C Roch (1); A Perret (1); L Grange (1); P Gaudin (1); B Allenet (1); - (1) Grenoble - France;
24ème Congrès
Poster
0
0 votes.
Vu 42 fois.
Résumé
Introduction

La satisfaction des patients atteints de pathologies chroniques vis-à-vis de leur traitement a été corrélée à l’observance, la qualité se vie et certains paramètres socio-économiques et culturels. L’objectif principal de cette étude est de tester, chez des patients atteints de polyarthrite rhumatoïde (PR) et de spondylarthrite ankylosante (SA), l’impact de la satisfaction vis-à-vis des traitements sur l’observance et l’activité de la maladie.

Matériels et Méthodes

La satisfaction a été évaluée à l’inclusion à l’aide des questionnaires SatMed-Q® et TSQM®. L’observance et de qualité de vie ont été mesurées à l’aide du questionnaire de Morisky Green du SF-36®, respectivement. Le score HAQ, la raideur matinale, l’EVA douleur et l’EVA maladie ont également été recueillis à l’inclusion. Les scores d'activité de la maladie (DAS28 et BASDAI) ont été recueillis à l’inclusion puis tous les 3 mois sur une période de 12 mois. Une analyse de survie de Kaplan-Meier a été utilisée pour comparer la détérioration (définie par un score DAS28 ≤ 3,2 pour les patients atteints de PR, et score BASDAI ≤ 4 pour les patients atteints de SA) ou l’amélioration de la maladie (définie par un score DAS28 > 3,2 pour les patients atteints de PR, et un score BASDAI > 4 pour les patients atteints de SA) entre les patients les plus satisfaits et les moins satisfaits.

Résultats

Quarante deux patients atteints de PR et 39 patients atteints de SA on été inclus dans l’étude. La moyenne d’âge était de 50,2 ans et 61,9% (n = 39) étaient des femmes. A l’inclusion, des corrélations positives ont été retrouvées entre le score TSQM® et Morisky-Green (R = 0,26 p< 0,05), la qualité de vie mentale et physique (R = 0,34 ; p< 0,01 et R = 0,31 ; p< 0,05, respectivement), la mesure de l’EVA douleur (R = 0,32 ; p< 0,05) et celle de l’EVA maladie (R = 0,33 ; p< 0,05). Les patients insatisfaits (TSQM®) à l’inclusion avaient un délai moyen de détérioration de 307,6 ± 26,6 jours contre 374,2 ± 17,6 pour les patients les plus satisfaits (p = 0,03 ; test du Log-rank). En revanche, il n’a pas été retrouvé de lien significatif entre le niveau de satisfaction des patients et l’amélioration de l’activité de leur pathologie. Le SatMed-Q® n’a permis de mettre en évidence une corrélation positive et significative qu’entre la satisfaction et la composante mentale du SF-36® (R = 0,35 ; p< 0,01), ainsi que l’EVA douleur (R = 0,26 ; p = 0,05). Par ailleurs, quelque soit le questionnaire de mesure de satisfaction utilisé, le lien avec le statut fonctionnel mesuré par le questionnaire HAQ et avec la durée de raideur matinale n’a pas été mis en évidence.

Discussion

Nos résultats confirment que la satisfaction vis-à-vis des traitements est corrélée à l’observance et à la qualité de vie dans notre population de patients atteints de PR et de SA. De plus, ils montrent que cette mesure est également corrélée à celles des scores d'EVA douleur et globale de la maladie. Par ailleurs, une insatisfaction est significativement associée à un délai de détérioration plus court de la maladie.

Conclusion

L’évaluation de la satisfaction vis-à-vis des médicaments pourrait être un instrument intéressant pour cibler les patients les plus à risque d’inobservance et d’aggravation de la maladie et optimiser les interventions des soignants.

remonter
58
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM