Poster électronique

Me.005 - Incidence et risque d'infections du groupe herpès (HSV, VZV) dans les rhumatismes inflammatoires chroniques sous anti-TNF alpha : analyse systématique de la littérature et métaanalyse
H Che (1); J Morel (1); B Combe (1); C Lukas (1); - (1) Montpellier - France;
24ème Congrès
Poster
0
0 votes.
Vu 36 fois.
Résumé
Introduction

Les anti-TNF∝ ont démontré leur efficacité dans les Rhumatismes Inflammatoires Chroniques (RIC) et sont actuellement utilisés fréquemment en pratique quotidienne. On connaît l'augmentation du risque infectieux bactérien avec ce type de traitement mais il existe peu de données quant à la réactivation éventuelle d'infections virales latentes.
L'objectif de cette étude est d'évaluer le risque d'infections du groupe herpès dans les RIC sous anti-TNF∝ en réalisant une analyse systématique de la littérature et une méta-analyse basées sur des registres nationaux comparatifs et observationnels.

Matériels et Méthodes

Une analyse systématique de la littérature a été effectuée jusqu'en janvier 2011, dans Medline, Embase, Cochrane Library et les résumés des congrès ACR et EULAR de 2006 à 2010. Etaient incluses, pour la méta-analyse, les études rapportant les incidences respectives des infections zostériennes sous anti-TNF∝ et traitements conventionnels. La méthode de Mantel-Haenszel a été utilisée pour calculer une estimation d'odds-ratio (OR) et son intervalle de confiance à 95% (IC) dans le groupe anti-TNF∝ versus traitements conventionnels. Une analyse d'hétérogénéité a été menée, basée sur le test du Chi2, avec un seuil de significativité à 0,05. L'incidence des infections zostériennes sévères (lésions multimétamériques ou nécessitant une hospitalisation ou un traitement intraveineux) a été relevée et rapportée si disponible.

Résultats

L'analyse de la littérature a identifié 655 articles et 134 résumés de congrès, dont 21 articles et 29 résumés ont été inclus dans l'étude. Parmi eux, 2 articles [McDonald JR, ClinInfectDis2009 ; Strangfeld, JAMA2009] et 2 résumés [Galloway, BSRBR, ACR2010 ; Perez-Zafrilla, ARD2008] ont permis de réaliser une méta-analyse afin d'estimer le risque d'infections à HSV ou VZV, avec un suivi total de 112 001 patient-années (PA) (68 037 PA dans le groupe anti-TNF∝ et 43 964 PA dans le groupe traitements conventionnels). L'OR poolé sur ces 4 registres était de 1,65 [IC95% 1,39-1,95] sans hétérogénéité significative (I2 = 42%, p = 0.16) (figure). Les proportions d'infections sévères du groupe herpès, rapportées dans les populations américaines [Mc Donald] et allemandes [Strangfeld], étaient respectivement de 4.9% et 20.9%. Dans le registre britannique [Galloway], le taux était de 6% et 0.02% respectivement dans les groupe anti-TNF∝ et DMARDs conventionnels. D'autres articles ont rapporté des cas incidents d'infections zostériennes survenus sous anti-TNF∝ mais n'ont pas pu être poolés dans la méta-analyse en raison de l'absence de groupe contrôle.

Figure

Conclusion

Cette méta-analyse de registres montre une augmentation significative évaluée à 65% du risque d'infections herpétiques chez les patients avec RIC traités par anti-TNF∝ . Ces données soulèvent la question d'un traitement prophylactique systématique des patients avec antécédents d'infections herpétiques ou de la vaccination de patients naïfs.

remonter
58
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM