Poster électronique

Ma.104 - Devenir professionnel après fracture de l’extrémité inférieure du radius compliquée d’algodystrophie
S Salah (1); A Jellad (1); H Lajili (1); MA Bouaziz (1); S Boudokhane (1); Z Ben Salah (1); - (1) Monastir - Tunisie;
24ème Congrès
Poster
4
1 votes.
Vu 40 fois.
Résumé
Introduction

L'Algodystrophie (ADR) est responsable de déficiences articulaires qui engagent le pronostic fonctionnel et professionnel des patients.
Le but de cette étude est d'évaluer le devenir professionnel des patients atteints d'ADR secondaire à une fracture de l'éxtrémité inférieure du radius (FEIR).

Patients et Méthodes

Travail prospectif sur 27 mois (Janvier 2008-Mars 2010), dans lequel 12 patients en âge de travailler sont inclus à la suite d'une ADR compliquant une FEIR. Nous avons précisé l'âge, le coté fracturé, le type du traumatisme et la demande fonctionnelle aux activités de la vie quotidienne (AVQ) qui est définie en légère, moyenne ou importante selon le type d'activité professionnelle et quotidienne du sujet. Le délai d'apparition de l'ADR par rapport à l'ablation du plâtre est noté. La reprise professionnelle, le reclassement professionnel ou la perte de l'emploi sont pris en compte. Le délai de reprise du travail, jusqu'à 9 mois, est comparé en fonction de l'âge, du sexe, du type du traumatisme et de la demande fonctionnelle aux AVQ.

Résultats

L'âge moyen des patients est 44,9 ans ± 8,6 ans. Neuf femmes et 3 hommes. Le coté lésé est non dominant dans 8 cas. Le traumatisme est violent dans 9 cas. La demande fonctionnelle aux AVQ est jugée importante dans 9 cas. L'ADR est diagnostiquée à 22,7 jours de la date de l'ablation du plâtre. L'évolution professionnelle est marquée par l'absence d'arrêt de travail dans un cas, l'absence de reprise de travail à 9 mois dans deux cas (16,7%) et ce pour une limitation fonctionnelle très importante dans un cas et une perte de l'emploi dans un cas. Huit patients (66,6%) ont pu reprendre leur travail au même poste avant 9 mois et un (8,3%) a bénéficié d'un reclassement professionnel. Le délai moyen de reprise du travail pour ces patients est 59,1 jours ± 20,7 [37-90]. Ni l'âge, ni le sexe, ni le coté atteint par l'ADR, ni la violence du traumatisme ou l'importance de la demande fonctionnelle aux AVQ n'a influencé le délai moyen de retour au travail.

Conclusion

Chez les patients atteints d'ADR de la main, la reprise du travail au même poste est possible dans le meilleur des cas, mais souvent, il sera nécessaire d'envisager un aménagement du poste de travail voire un reclassement professionnel. Le médecin de médecine physique et réadaptation est mis à contribution pour aider au choix de l'orientation professionnelle.

remonter
56
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM