Poster électronique

Lu.042 - Comparaison de la polyarthrite rhumatoïde chez les sujets à peau noire : une étude pilote
A Molto (1); F Lioté (1); - (1) Paris - France;
24ème Congrès
Poster
0
0 votes.
Vu 33 fois.
Résumé
Objectif

La survenue d’une polyarthrite rhumatoïde (PR) chez les sujets d’origine africaine est associée à un terrain génétique différent de celui des caucasoïdes. Nous avons voulu décrire et comparer le phénotype clinique de la PR, son traitement et son pronostic chez les sujets à peau noire, analyse rarement rapportée dans la littérature.

Patients et Méthodes

Les patients ont été recrutés dans un service hospitalo-universitaire de rhumatologie. Pour chaque patient à peau noire (groupe 1) atteint de PR, un témoin caucasoïde PR a été identifié (appariement en âge (±2 ans) et sexe) (groupe 2). Les données démographiques ont été obtenues par analyse systématique des dossiers médicaux. La gravité de la PR a été définie en fonction du nombre d’articulations atteintes et le nombre d’infiltrations/synoviorthèses et d’interventions neuro-orthopédiques.

Résultats

21 patients à peau noire (Antilles ou d’Afrique de l’Ouest) (âge moyen 43 (±12) ans et 21 témoins caucasiens (âge moyen 46 (±10) ans) ont été identifiés. Aucune différence n’a été retrouvée pour la durée de la maladie, la présence de facteur rhumatoïde, d’ACPA ou de facteurs anti-nucléaires. La VS moyenne était plus élevée dans le groupe 1 (p = 0,02). Les petites articulations (doigts et orteils) étaient moins atteintes dans le groupe 1 (p = 0,018) ; les atteintes extra-articulaires étaient plus fréquentes dans le groupe 2 (groupe 2 : 52% vs groupe 1 : 29%, non significatif (NS) ). Une tendance à recevoir plus d’infiltrations était observée dans le groupe 1 (moyenne, 5,6 vs 2,9 (groupe 2), NS). Aucune différence n’a été observée pour le nombre ou type d’intervention entre les deux groupes. Une tendance à présenter une PR sévère fut observée dans le groupe 1 (29%) (groupe 2 : 14%, NS).

Conclusion

Une présentation clinique différente a été observée chez les sujets à peau noire, épargnant les petites articulations, et avec, en termes de gravité, une tendance à présenter des formes plus sévères. Après analyse statistique, nous estimons l’échantillon nécessaire pour valider nos résultats à 129 patients par groupe.

remonter
35
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM