Poster électronique

Ma.121 - Spondylodiscite tuberculeuse : A propos de treize cas
M Othmane-Belhaj Salah (1); R Brahem (1); S Bouker (1); N Amara (2); M Younes (2); S Ben Hamouda (2); S Zrour (2); F Bayoudh (2); I Bejia (2); M Touzi (2); N Bergaoui (2); - (1) Ksar Helal - Tunisie; (2) Monastir - Tunisie;
21ème Congrès
Poster
0
0 votes.
Vu 88 fois.
Résumé
Introduction

Les infections vertébrales tuberculeuses surviennent à tout âge. Le rachis dorsolombaire est le plus fréquemment touché. Les manifestations cliniques sont peu spécifiques.
Les infections vertébrales tuberculeuses surviennent à tout âge. Le rachis dorsolombaire est le plus fréquemment touché. Les manifestations cliniques sont peu spécifiques.

Matériels et Méthodes

L'étude est portée sur treize cas de la spondylodiscite tuberculeuse explorés dans le service d'imagerie. Tous les patients ont eu un bilan biologique, des radiographies standard et une IRM. Un scanner a précédé l'IRM dans quatre cas.

Résultats

Il s'agissait de 5 femmes et 8 hommes, d'âge moyen de 48 ans (19-80 ans). Le délai moyen de consultation était de 3 mois. Une manifestation neurologique a été retrouvée dans 4 cas. Un bilan biologique perturbé était retrouvée dans tous les cas. Une association avec une tuberculose pulmonaire était dans deux cas.
La localisation était lombaire dans 6 cas, dorsale dans 3 cas, dorsolombaire dans 2 cas et cervicale dans un cas. Les radiographies standard ont permis de mettre en évidence une érosion des plateaux vertébraux, et un pincement discal. La TDM et l'IRM ont confirmé l'atteinte des plateaux vertébraux et les anomalies discales avec une atteinte des parties molles et épidurale. Tous les patients ont eu une ponction biopsie disco vertébrale scannoguidée qui a confirmé le diagnostic. Tous les patients ont eu un traitement antituberculeux et une prise en charge rééducative adaptés. L'évolution était dans l'ensemble favorable.

Discussion

Les manifestations cliniques dépendent de localisation et du terrain sur lequel se développe l'infection. Les manifestations neurologiques sont plus fréquentes dans les spondylodiscites tuberculeuses. La présence d'un abcès de psoas ayant migré dans le pli de l'aine est évocateur d'une origine tuberculeuse. : L'IRM présente une supériorité par rapport aux autres explorations radiologiques dans l'exploration du rachis tuberculeux, elle permet un diagnostic précoce des lésions et un bilan lésionnel précis en particulier la détection de l'atteinte endocanalaire épidurale et médullaire et de l'atteinte à distance.

Conclusion

L'imagerie joue un rôle important dans l'appréciation des lésions de la ST, leur caractérisation et leur étendue, et permet de guider la biopsie, le traitement et la surveillance évolutive.

remonter
45
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM