Poster électronique

Me.109 - Les anti-vimentine modifiés dans la vraie vie
C Banse (1); D Alcaix (1); C Zarnitsky (2); A Schandelong (1); - (1) Le Havre - France; (2) Montivilliers - France;
24ème Congrès
Poster préféré des congressistes
Poster
5
1 votes.
Vu 37 fois.
Résumé
Introduction

La vimentine est un constituant du cartilage. Elle peut subir une citrulination post trancriptionnelle (vimentine modifiée Vm) aboutissant à la production d’un auto antigène reconnu dans la PR. Nous avons effectué le dosage des anti-MCVm chez des malades tout venants afin d’en apprécier la valeur.

Patients et Méthodes

Il s’agit d’une étude rétrospective, menée au centre hospitalier du Havre de mai 2007 à novembre 2010. La détection a été réalisée à l’initiative du laboratoire d’immunologie en aveugle du diagnostic précis des malades chez lesquels prélèvement destiné à la recherche d’un autre anticorps est effectué. Nous avons recueilli les caractéristiques de la population, les traitements reçus, le type de maladie et sa sévérité, et le dosage des différents auto anticorps. Tous les sérums analysés par le labo d’immunologie du Havre ont compris une détection des anti-MCV m par un test ELISA Orgentec ®. Nous avons calculé la sensibilité, la spécificité des anti-MCV et des anti-CCP3 (kit Inova) dans la PR. Le cut off des deux test est de 26U/ml.

Résultats

L’échantillon est constitué de 94 patients, agés de 58.9 ans. Un quart de la population était atteint de polyarthrite rhumatoïde, les autres sont affectés de SA (6), arthralgies (8), Sjogren (4), PPR, lupus, polyarthrite (3).
Les anti MCV sont présents dans 80 % des PR, 25 % des Gougerot Sjogren, 50 % des spondylarthropathies, 50 % des bilans de polyarthralgie indifférenciée, 33 % des lupus et des pseudopolyarthrites rhumatoïdes, et dans 66 % des polyarthrites du sujet âgé.
Pour la PR, la sensibilité et la spécificité sont respectivement pour les anti MCVm de 80 % et 70%, pour les anti CCP3 65 et 92 %.Vingt quatre malades ont des anti-MCV positifs sans anti CCP (3PR, 7 polyarthralgies, 2 SA) ; 6 ont des anti CCP sans anti MCV (2PR).

Conclusion

La recherche et le dosage des anticorps dirigés contre la vimentine citrullinée n’apportent pas d’informations diagnostiques supplémentaires par rapport aux anticorps classiques de la PR notamment les ACCP3.

remonter
47
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM