Poster électronique

Ma.147 - Myofasciite inflammatoire induite par la vaccination contre la grippe H1N1
M Sulpice (1); H Al Hijjazi (1); A Allouche (1); F Sadji (1); T Saidani (1); SA Rouidi (1); - (1) Dreux - France;
24ème Congrès
Poster
0
0 votes.
Vu 47 fois.
Résumé
Introduction

Le vaccin contre le virus de la grippe H1N1 a été utilisé de façon importante en France. Des effets indésirables ont été recensés, la majorité à type de myalgies et de syndrome grippal. Les cas de myopathies inflammatoires publiés ont été exceptionnels. Nous rapportons l’observation d’une Myofasciite Inflammatoire quinze jours après une vaccination Anti H1N1.

Observation

Une femme de 36 ans, sans antécédents particulier, est hospitalisée pour la prise en charge de douleurs musculaires aux quatre membres. Elle a reçu une vaccination contre le virus H1N1 quinze jours auparavant. Les premiers symptômes musculaires débutent aux membres inférieurs pour se généraliser par la suite. Le tableau clinique, à son arrivée dans le service, est dominé par une atteinte musculaire œdémateuse au niveau des avant-bras avec des myalgies persistantes aux membres inférieurs. L’état général est bon sans fièvre ni atteinte viscérale. Le bilan biologique retrouve essentiellement une élévation des CPK à 3944 UI/l et une cytolyse hépatique (SGOT à 222 UI/l, SGPT à 376 UI/l). Le reste du bilan est normal. Un doppler des membres supérieurs ne retrouve pas de phlébite. Une IRM des avants bras met en évidence un hyper signal des loges musculaires avec un important œdème des parties molles. La biopsie musculaire conclue à une Myofasciite Inflammatoire non spécifique. En plus d’une hydratation intraveineuse, une corticothérapie par voie orale est débutée aux doses de 0,5 mg/kg. L’évolution clinique est favorable en 1 semaine. Les CPK se normalisent en 15 jours et à 3 mois l’IRM des avants bras est normale. La patiente est revue régulièrement en consultation. 18 mois après son hospitalisation, aucune manifestation n’est réapparue.

Conclusion

Les myopathies toxiques aux vaccins sont aisément décris avec les vaccins de l’Hépatite B et du Tétanos. Il s’agit le plus souvent de Myofasciite à Macrophages localisée. Notre observation est le premier cas décrit de Myofasciite Inflammatoire non spécifique bilatérale après une vaccination H1N1. Association fortuite ou lien direct ?

remonter
61
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM