Poster électronique

Ma.118 - Association entre les taux sériques de TNF-alpha, infliximab et anticorps anti-infliximab et l’activité de la spondylarthrite ankylosante : étude transversale monocentrique
E Constant (1); F Chopin (1); B Pallot Prades (1); T Thomas (1); S Paul (1); H Marotte (1); - (1) Saint-Etienne - France;
24ème Congrès
Poster primé par le jury
Poster
0
0 votes.
Vu 53 fois.
Résumé
Introduction

L’infliximab est un anticorps monoclonal chimérique ciblant le TNF-alpha indiqué dans le traitement de la spondylarthrite ankylosante (SA). Nous avons exploré de possibles associations entre le taux sérique de TNF-alpha, d’infliximab, d’anticorps anti-infliximab et l’activité de la SA.

Patients et Méthodes

Dans une étude transversale monocentrique, 30 patients SA traités par infliximab ont été inclus. La dose d’infliximab, de corticoïdes et de méthotrexate étaient stables par rapport à la précédente perfusion. Notre population comprenait 66% d’hommes, avec un âge moyen de 44,4 ans (de 17 à 63 ans) traitée en moyenne depuis 37,4 mois (de 0,5 à 106,4 mois). Seulement 2 patients recevaient également du méthotrexate. L’activité de la maladie était évaluée par l’Ankylosing Spondylitis Disease Activity Score (ASDAS). Les taux sériques de TNF-alpha, infliximab et anticorps anti-infliximab étaient mesurés dans le sang prélevé avant une nouvelle perfusion d’infliximab par une technique ELISA (LisaTracker, BMD, France). Les données ont été analysées avec le test univarié de Kruskall–Wallis (ANOVA), puis par un test de comparaison multiple post-hoc de Dunnett’s avec un seuil de significativité P < 0,05. Les corrélations non-paramétriques ont été effectuées avec le test de Spearman.

Résultats

Nous avons observé des concentrations hétérogènes de TNF-alpha en fonction de l’activité de la SA (p<0,001). Un effet dose du TNF-alpha était observé en rapport avec l’activité de la maladie évaluée par l’ASDAS. Parallèlement, les taux sériques d’infliximab étaient hétérogènes chez nos 30 patients (P < 0,02). On observe une corrélation inverse entre les taux sériques d’infliximab et l’ASDAS (P < 0,05) excepté dans le groupe avec une SA inactive. Des taux significatifs d’anticorps anti-infliximab ont été retrouvé chez 4 patients, l’un avec une activité modéré de la maladie, les 3 autres avec une forte activité. Dans cette population, nous avons également observé une corrélation positive entre le taux sérique de TNF-alpha et l’ASDAS (coefficient de corrélation de Spearman = 0,48 ; P < 0,01). De plus, une corrélation négative était observé entre les taux sériques d’infliximab et d’anticorps anti-infliximab (coefficient de corrélation de Spearman = 0,47 ; P < 0,01).

Conclusion

Notre étude suggère que les taux sériques résiduels de TNF-alpha sont associés avec l’activité de la SA évaluée par l’ASDAS. Ceci confirme l’intérêt d’un suivi personnalisé chez les patients SA traités par anti-TNF-alpha. D’autres études à visée interventionnelle seraient nécessaires pour confirmer l’intérêt de ce suivi dans la pratique quotidienne.

remonter
54
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM