Poster électronique

Lu.049 - Sémiologie radiologique du méningiome en plaque et de la dysplasie fibreuse des os du crâne
L Laouisset (1); S Touraine (1); C Parlier-Cuau (1); V Bousson (1); JD Laredo (1); - (1) Paris - France;
24ème Congrès
Poster primé par le jury Poster préféré des congressistes
Poster
5
3 votes.
Vu 341 fois.
Résumé
Introduction

La dysplasie fibreuse et le méningiome en plaque des os du crâne sont deux entités souvent confondues, dont la prise en charge est différente. Nous nous proposons dans ce travail d’analyser leur sémiologie radiologique respective pour pouvoir les différencier.

Patients et Méthodes

Nous avons comparé rétrospectivement l’aspect TDM et IRM de 6 méningiomes en plaque et de 7 dysplasies fibreuses des os du crâne. Les méningiomes étaient tous prouvés histologiquement. Le diagnostic de dysplasie fibreuse était posé sur des arguments cliniques (suivi au long cours, formes polyostotiques, réponse thérapeutique aux bisphosphonates). Les signes TDM suivants étaient recherchés pour chaque cas : localisation de la lésion par rapport à une suture, matrice et homogénéité du diploé, aspect des tables interne et externe (visibilité, épaisseur, présence de spicules, caractère soufflant de la lésion). En IRM, un épaississement méningé au contact de la lésion sur une séquence T1 après injection de Gadolinium était systématiquement recherché.

Résultats

Les signes les plus discriminants pour le diagnostic de méningiome en plaque sont : un diploé très dense et homogène, une dédifférenciation entre diploé et tables interne/externe, un aspect spiculé des tables interne et/ou externe, la présence d’un épaississement méningé en IRM au contact de la lésion. Ces signes ont une sensibilité et une spécificité de 100% pour le diagnostique de méningiome en plaque. La dysplasie fibreuse a un aspect morphologique plus varié ; elle est plus soufflante (Se 100%, Spe 70%), avec un aspect en verre dépoli du diploé (Se 100%, Spe 57%).

Discussion

Bien que cette série soit petite, et que le méningiome en plaque puisse prendre d’autres aspects, il convient de relever la très bonne sensibilité de plusieurs signes TDM et IRM pour le diagnostic de méningiome en plaque, permettant d’avoir un avis diagnostique tranché dans la plupart des situations.

Conclusion

Une combinaison de signes radiologiques permet de différencier les méningiomes en plaque des dysplasies fibreuses du crâne. En TDM, le méningiome en plaque est très dense, homogène, avec un aspect spiculé de ses contours et une dédifférenciation diploé/tables ; il est associé à un épaississement méningé, qui doit être systématiquement recherché en IRM.

remonter
55
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM