Poster électronique

Lu.040 - Étude comparée de la personnalité au cours de la fibromyalgie et d'autres maladies rhumatologiques
V Martaillé (1); E Bucourt (1); R Courtois (1); I Vannier (1); E Diot (1); B Hüttenberger (1); D Mulleman (1); P Goupille (1); - (1) Tours - France;
24ème Congrès
Poster
0
0 votes.
Vu 38 fois.
Résumé
Introduction

La personnalité des patients atteints de fibromyalgie (FM) est mal connue et l’hypothèse d’une personnalité type reste hypothétique. Cette étude a pour but de comparer la personnalité des patients suivis pour FM à celle de patients suivis pour d’autres maladies rhumatologiques.

Patients et Méthodes

Il s'agit d'une étude observationnelle portant sur des femmes suivies pour une FM, une polyarthrite rhumatoïde (PR), une spondylarthrite ankylosante (SA) ou un syndrome de Gougerot Sjögren (GS). La personnalité a été évaluée par le Big Five Inventory (« Five Factor Model » ou approche la plus consensuelle) : l'extraversion(E) (versus introversion), l'agréabilité (A) (vs. antagonisme), le contrôle ou caractère consciencieux (C) (vs. impulsivité), le névrosisme (N) (vs. stabilité émotionnelle) et l'ouverture d'esprit (O) (vs. conformisme). Les 4 groupes de malades ont été comparés entre eux, puis nous avons comparé spécifiquement les groupes PR et FM, à l’aide de tests statistiques non paramétriques.

Résultats

Soixante quatre patientes ont été incluses dont 15 FM, 16 PR, 18 SA et 15 GS. La durée d’évolution de la maladie était significativement plus élevée dans les groupes PR et SA. Les patientes du groupe FM avaient un score de dimension A significativement plus élevé que celui des patientes des autres groupes. Les scores des dimensions C, O et E, avaient tendance à être plus élevés dans le groupe FM que dans le groupe PR. La comparaison des items du BFI entre les groupes PR et FM a montré des différences significatives pour deux items de la dimension N. Les patientes suivies pour une FM étaient significativement plus stressée et angoissés que les patientes du groupe PR.

Discussion

Notre étude est la première à avoir comparé la personnalité des patientes FM à celle de patientes suivies pour d’autres maladies rhumatologiques. Le fait que le score de la dimension A soit plus élevé dans le groupe FM est probablement du au fait que les patientes incluses dans notre étude étaient dans un parcours de soins bien défini et non dans un contexte d’errance diagnostique. Nos résultats portent sur un nombre limité de patientes. Une étude sur un plus large échantillon est necessaire.

Conclusion

Il existe quelques différences entre la personnalité des FM et la personnalité des patientes suivies pour d’autres maladies rhumatologiques.

remonter
49
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM