Poster électronique

Lu.126 - La collagénase dans le traitement de la maladie de Dupuytren
H Lellouche (1); S Letscher (2); - (1) Herblay - France; (2) Cergy - France;
24ème Congrès
Poster
0
0 votes.
Vu 44 fois.
Résumé
Introduction

La maladie de Dupuytren est une fibrose de l’aponévrose palmaire qui réduit progressivement la mobilité de la main. La formation de cordes de collagène provoque des contractures au niveau des articulations métacarpo-phalangiennes et inter-phalangiennes. Actuellement les deux traitements disponibles sont l’aponévrotomie à l’aiguille et l’aponévrectomie chirurgicale. Compte tenu des difficultés techniques de la prise en charge et du potentiel important de récidive de la maladie, il y a un intérêt grandissant pour un nouveau traitement non chirurgical qui pourrait être plus rapide, réduirait la morbidité et donnerait aux patients une meilleure qualité de vie. Dans cette optique, la clostridium histolyticum collagénase (CHC) injectable a tout particulièrement attiré l’attention et des recherches ont été réalisées sur ce sujet. Le but de cet article est de faire un rappel sur les traitements de la maladie de Dupuytren et d’évaluer les études menées afin de pouvoir conclure sur l’apport de ce nouveau traitement, ses avantages et ses inconvénients. Le traitement de la maladie de Dupuytren par injection de collagénase est-il une alternative crédible au traitement par aponévrotomie à l’aiguille et/ou au traitement chirurgical ?

Patients et Méthodes

Cinq études ont été réalisées entre 1996 et 2009 sur les injections de collagénase par une première équipe afin de prouver l’efficacité de ce traitement. Les deux dernières études datant de 2010 portent sur la confirmation de cette efficacité et une analyse des récurrences à long terme.

Résultats

Dans l’étude de phase I, il a été démontré que la collagénase pouvait être un agent pour une aponévrotomie enzymatique. Dans les études de phase II, l’évaluation portait sur la dose minimale efficace et sûre pour une injection de collagénase. Dans l’étude de phase III, une étude multicentrique a été réalisée afin de confirmer l’efficacité et la sécurité du traitement sur une population américaine plus importante. Le traitement grâce à cette étude bien menée a reçu l’approbation par l’United States Food and Drug Administration.La sixième étude est australienne et confirme les résultats obtenus lors des études précédentes.La septième étude est rétrospective et aborde le thème des récurrences avec un recul de huit ans, toutefois elle ne permet pas d’apporter de réponse satisfaisante compte tenu du peu de patients retrouvé

Discussion

Clostridium histolyticum collagénase est une nouvelle option thérapeutique avec un potentiel certain dans la prise en charge de la maladie de Dupuytren. Son mode d’injection simple, dans les conditions d’une infiltration, pourrait augmenter la prise en charge rhumatologique de la maladie de Dupuytren. Il manque encore à l’heure actuelle des données sur les effets à long terme, sur les complications et les taux de récidives.

Conclusion

L’efficacité de la collagénase a donc été démontrée, il reste cependant à confirmer ces résultats à long terme et à lui trouver une place dans la stratégie thérapeutique de la maladie de Dupuytren.

remonter
46
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM