Poster électronique

Lu.06 - Goutte rachidienne : résultats d’une série monocentrique
D Wendling (1); C Prati (1); B Hoen (1); J Godard (1); C Vidon (1); M Godfrin-Valnet (1); X Guillot (1); - (1) Besançon - France;
25eme Congrès
Poster
0
0 votes.
Vu 82 fois.
Résumé
Introduction

Les localisations rachidiennes de la goutte restent peu fréquentes et peuvent être à l’origine de difficultés de diagnostic. Nous rapportons une expérience monocentrique à propos de 5 patients.

Résultats

Cinq patients font partie de l’étude : 4 hommes, 1 femme, âge 52-87 ans. Le tableau radio cliniques est une spondylodiscite aiguë fébrile 2 fois (1 lombaire, 1 cervicale) confirmée par IRM, une cervicalgie aiguë avec aspect de tophus disco somatique, une arthrite interapophysaire postérieure lombaire fébrile, un kyste synovial articulaire postérieur lombaire . Un syndrome inflammatoire est présent dans 4 cas sur 5, et une hyperuricémie franche dans 2 cas. Un antécédent de crise de goutte périphérique est présent dans 3 cas sur 5. Le prélèvement rachidien local confirme la présence de cristaux d’urate avec réaction tissulaire inflammatoire ou tophus dans 3 cas. L’évolution est rapidement favorable sous colchicine seule dans 4 cas, et après résection chirurgicale d’un kyste articulaire postérieur (au cours d’une chirurgie de stabilisation lombaire) dans un cas. En dehors d’une radiculalgie à la phase aiguë d’une cervicalgie par tophus, aucune complication neurologique n’a été observée dans cette série.

Discussion

Cette série illustre les différents aspects de l’atteinte rachidienne au cours de la goutte (disco somatique, arc postérieur), tous les segments rachidiens pouvant être atteints. Un travail récent (1) évalue à 35% la prévalence de lésions en TDM du rachis effectué à titre systématique chez 45 patients atteints d’arthropathie goutteuse périphérique mal contrôlée et évoluant depuis au moins 3 ans, et souligne la fréquence de lésions peu symptomatiques.

Conclusion

Nos observations illustrent la difficulté du diagnostic, l’atteinte rachidienne pouvant être inaugurale de la maladie goutteuse comme dans 2 cas sur 5 de notre série.

remonter
44
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM