Poster électronique

Lu.58 - Intérêt de la scintigraphie osseuse couplée au scanner (SPECT/CT) dans l'évaluation des spondylarthropathies (SpA)
O Brocq (1); B Paulmier (1); B Serrano (1); P Brunner (1); JM Cucchi (1); C Albert (2); G Bolla (3); E Millasseau (4); C Destombe (4); C Asquier (3); JR Azulay Parrado (3); M Farragi (1); - (1) Monaco - Monaco; (2) Nice - France; (3) Cannes - France; (4) Fréjus - France;
25eme Congrès
Poster
4
1 votes.
Vu 88 fois.
Résumé
Introduction

L'apport de l'imagerie par IRM dans le diagnostic et le suivi des spondylarthropathies (SpA) est incontournable. Si la scintigraphie osseuse seule a montré ses limites dans l' évaluation des SpA, qu'en est-il de l' intérêt de la scintigraphie osseuse couplée au scanner (SPECT/CT).

Patients et Méthodes

Cette étude rétrospective a analysé tous les patients qui avaient eu une scintigraphie osseuse (SPECT/CT) soit dans le cadre de SpA avérées (critères ASAS), soit dans le cadre de doute diagnostique pour une SpA. Les données cliniques, biologiques (CRP et HLA B 27) étaient également répertoriées afin de confirmer ou non la présence d'une SpA et de rechercher des corrélations entre les différents paramètres étudiés.

Résultats

Trente trois patients (pts), (21 F + 12 H) d'âge moyen 39,8 ans (22-74), avaient bénéficié d'une scintigraphie osseuse (SPECT/CT) entre novembre 2010 et mai 2012 dans le cadre d' une SpA avérée ou suspectée. Douze pts avaient un HLA B 27 positif, 12 pts avaient une CRP > 5 mg / l, 19 pts avaient un antécédent de manifestation extra-articulaire de SpA. Après SPECT/CT , le diagnostic de SpA était confirmé dans 15 cas, douteux dans 11 cas et non confirmé dans 7 cas. Le SPECT/CT était positif dans 10 cas dont un cas une fracture du sacrum prise pour une poussée de sacro-iliite à la clinique. Le tableau ci dessous résume les principaux résultat s. Il semble exister une relation entre CRP élevée et positivité du SPECT/CT : chez 12 patients avec CRP élevée, le SPECT/CT était positif dans 8 cas. Le diagnostic de SpA était retenu chez 9/10 patients avec SPECT/CT positive. Le diagnostic de SpA n'était pas retenu dans 17 des 23 patients avec SPECT/CT négative.





 

B27

CRP > 5 mg/l

AtteintePériph./ axiale (P/A)

Confirmé/ Non C

SPECT/CT + = 10

3 +/ 5 -

2 non fait

8 +/ 2 -

4 P/5 A

1 fracture

9 C /

1 NC

SPECT/CT - = 23

9 +/12 -

2 non fait

4 + / 19 -

12 P / 11 A

6 C /

17 NC

Conclusion

La scintigraphie osseuse couplée au scanner (SPECT/CT) a confirmé le diagnostic de SpA dans 9 cas sur 33 et remis en doute ce diagnostic dans 18 cas modifiant de façon significative la prise en charge thérapeutique. Elle semble donc constituer une alternative intéressante à l'IRM en cas de contre-indication. Cependant sa place face à l'IRM reste à évaluer sur des échantillons plus importants.

remonter
55
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM