Poster électronique

Lu.18 - Les facteurs pronostiques de survie au cours du myélome multiple
M Younes (1); S Ben Hammouda (1); K Younes (2); M Jguirim (2); S Zrour (2); I Bejia (2); M Touzi (2); N Bergaoui (2); - (1) Mahdia - Tunisie; (2) Monastir - Tunisie;
25eme Congrès
Poster
0
0 votes.
Vu 31 fois.
Résumé
Introduction

Le myélome multiple (MM) présente une grande disparité pronostique, tant en termes de réponse au traitement que de survie malgré la diversité et les progrès thérapeutiques. Le but de notre travail est de déterminer les facteurs pronostiques de survie au cours du MM.

Patients et Méthodes

Etude rétrospective de 100 cas de MM diagnostiqués et suivis dans notre service sur une période de 20 ans (1991-2010). Pour chaque patient, nous avons déterminé le délai de survie, ainsi que les paramètres cliniques, biologiques, radiologiques au moment de diagnostic et la réponse thérapeutique. La recherche des facteurs pronostiques a été effectuée par le test Kaplan-Meyer.

Résultats

L’âge moyen des patients est de 64,4 ans avec un sex ratio H/F de 1,27. Le MM est de type IgG dans 57%, IgA dans 28% est chaînes légères dans 11% des cas. La survie moyenne est de 34 mois avec une médiane de 26 mois. Après analyse uni variée, nous avons retenu comme facteurs de mauvais pronostic : l’âge avancé (p = 0,016), l’anémie (p = 0,033), la b2 microglobuline (p < 0,0001), la CRP (p < 0,0001), l’hypoalbuminémie (p = 0,002), la LDH (p = 0,001), le taux de prolifération plasmocytaire (p = 0,003) et la réponse rapide à la chimiothérapie (p<0,001). Le système de combinaison b2 microgoluline - CRP et aussi la classification International Staging System (ISS) présentent une haute signification pronostique (p < 0,0001). Alors que la classification de Durie et Salmon et d’autres facteurs ne sont pas corrélés de façon significative à la survie. L’analyse multivariée a permis de retenir deux facteurs pronostiques : la b2 microglobuline et la CRP.

Conclusion

Notre étude montre que le MM possède des facteurs pronostiques de réalisation simple en pratique courante permettant de mieux évaluer le pronostic et de sélectionner les patients selon les indications thérapeutiques appropriées. Les systèmes de combinaison b2 microgoluline - CRP et l’ISS sont supérieurs par rapport à la classification de Durie et Salmon dans la prédiction de survie au cours de cette maladie.

remonter
48
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM