Poster électronique

Lu.71 - Une nouvelle approche du traitement de l'aponévrosite plantaire - les infiltrations guidées par échographie : à propos d'une série de 55 cas
R Ghozlan (1); F Zeitoun (1); - (1) Paris - France;
25eme Congrès
Poster
0
0 votes.
Vu 43 fois.
Résumé
Introduction

L’aponévrosite plantaire est une cause très fréquente de douleurs du talon. L’imagerie, et en particulier l’échographie, permet de faire un diagnostic précoce et précis et de guider, en cas d’échec du traitement médical, une éventuelle infiltration de corticoïdes.

Patients et Méthodes

Il s’agit d’une population de 55 patients (28 hommes et 27 femmes) âgés de 30 à 80 ans (âge moyen de 51,3 ans). Le siège était unilatéral 44 fois, bilatéral 11 fois. L'ancienneté des troubles va de 3 mois à 11 ans.
Les critères cliniques reposaient sur la douleur à la marche (périmètre), la durée du dérouillage matinal, l’existence de douleurs nocturnes, l’EVA et sur l'index douloureux du talon.
Imagerie : une échographie a été pratiquée 42 fois et une IRM 13 fois.
On retrouve un épaississement de l’aponévrose plantaire pouvant aller jusqu’à 12 mm (normale inférieure à 3 mm) accompagné en IRM d’un oedème de l’os sous chondral en regard de la face inférieure du calcanéum.
Le traitement médical (talonnette, massage, étirement... ) a été utilisé 17 fois.
Une injonction locale de corticoïdes guidée par l'échographie a été nécessaire 34 fois. Elle a été réalisée chez 23 patients une fois et chez 11 patients deux fois.

Résultats

Ils ont été appréciés au plan clinique à partir des critères énumérés ci-dessus et par l’échographie en mesurant l’épaisseur de l’aponévrose plantaire à intervalles réguliers avec un suivi sur 12 mois. Un bon résultat clinique et échographique a été observé 28 fois sur 34 patients.

Discussion

L’aponévrosite plantaire chronique, qui est une source fréquente de talalgies, est bien appréciée et mesurée par l’échographie et parfois, si besoin par l’IRM.
L’échec du traitement médical peut amener à recourir à une infiltration locale de corticoïdes guidée par échographie.

Conclusion

En cas d’échec du traitement médical, l’infiltration locale de corticoïdes guidée par l’échographie constitue un traitement simple, efficace et non invasif de l'aponévrosite plantaire.

remonter
46
Le poster a été trop consulté dans un laps de temps très court.
Fermer
Recherche
Par mot-clé : cliquez ici…
Congrès

Référence / Texte libre

Auteur

Réalisé par CYIM